Accueil

 




Pour le combat des "Pas sans nous" Fatima Mostefaoui ne Mechmache pas ses mots !

La coordination nationale "Pas sans nous" s’est réunie le 14 mai dernier au centre social Agora situé à la jonction des cités Picon et Busserine dans le 14ème arrondissement de Marseille. Le but de cette réunion faire le point sur les conseils citoyens et échanger avec les habitants du secteur. Pour animer la réunion la déléguée régionale Fatima Mostéfaoui est au micro. Pour défendre les quartiers où elle vit depuis minote Fatima pratique un parler vrai qui ne laisse pas indifférent. Depuis toujours sa voix porte dans les quartiers. Tantôt sa parole se fait grave pour mener ou accompagner les habitants dans leurs combats. Et tantôt, ses mots, pour combattre les maux’dits des cités, se font plus drôles. Alors on rit volontiers avec elle quand, par exemple, elle prononce machmach au lieu de Mechamach ! Vous le verrez sur les images, dans ces cas là, tout le monde est, si j’ose dire, de mèche avec elle y compris Mechmach Mohamed him-self ! Et pour répondre au craintes légitimes des citoyens de ces quartiers les membres de la coordination affirment que de mèche ils ne le seront jamais avec le gouvernement au détriment des habitants. Voici un Long Zapping Vidéo pour faire le point sur la question des conseils citoyens à moins d’un mois des signatures des contrats de ville.


22 mai 2015 par Ahmed Nadjar - Dans > S’Coupe de France

 

 


Marseille, Pour les 70 ans de l’autre 8 mai les principaux élus sont passés à côté de la Plaque.

Le 8 mai dernier l’Espace Franco Algérien et ses amis ont commémoré les 70 ans d’une triste date, celle du 8 mai 1945 qui marque le début des massacres de Sétif et dans le reste de l’Algérie par la France coloniale. Une cérémonie qui s’est relativement bien déroulée en dépit de circonstances particulières. Au micro son président, Akim Hallik, rappelle inlassablement cette histoire toujours méconnue par le grand public et surtout s’indigne du fait que la Mairie n’ait pas jugé bon de réapposer la plaque inaugurée par Mme la Mairesse en personne l’an passé. En fait Mme Bernasconi pour justifier sa dérobade aurait usé d’amalgames douteux avec les événements de Charlie !? Comprenne qui pourra ! En revanche, le président de l’Espace est intervenu pour apaiser l’atmosphère quand inévitablement, la musique militaire a troublé la cérémonie… Vidéo.


 

 


Trappes, marche blanche du 4 mai : une foule immense pour un dernier hommage à Moussa. Vidéo.

Hier soir vers 18 heures entre deux et trois mille * citoyens de Trappes et des alentours se sont mobilisés afin d’accompagner les proches de Moussa pour un dernier hommage collectif. Ce tout jeune ado de 14 ans est la dernière victime en date des violences urbaines. A ce jour le meurtrier de ce jeune sportif, bien élevé, bien éduqué et sans histoire n’a pas encore été appréhendé. Alors ses amis et proches ont porté les tee-shirt "Justice pour Moussa" que l’on porte en ces circonstance ou encore "hommage à Moussa" Ils furent donc très nombreux pour accompagner la famille afin qu’elle puissent déposer des roses au square Albert Camus. Les élus étaient présent, la Mairie et ses équipes ont encadré et "chapeauté" le cortège. De nombreux bénévoles et amis leurs ont prêter main forte afin de veiller au respect. Comme l’heure est encore au recueillement voici un premier résumé vidéo sans commentaire ni interview.


5 mai 2015 par Ahmed Nadjar - Dans > Med’in France

 

 


Défilé du 1er mai, se mobiliser pour sauver les emplois et lutter contre la répression syndicale

A Marseille, le défilé du 1er mai, malgré des mots d’ordre syndicaux divisés, a réussi à rassembler militants, syndiqués et citoyens, de la Joliette aux Réformés.
Lutte contre la précarisation et la disparition des emplois, solidarité envers les migrants, hostilité à l’Europe de la rigueur, les raisons de défiler étaient multiples. Dans la région PACA, la crise économique sévit de plus plus fort, les syndicats redoutent les plans de licenciements dans les hôpitaux de Marseille, à la poste, à pôle emploi et dénoncent la repression syndicale. Retour en images


4 mai 2015 par Claire Robert - Dans > Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 600 |


A la fish

Brèves