Accueil

 




La réforme des allocs vue par Ysope...

Welcom à Jeff alias Ysope comme complice humoristique de notre journal en ligne. Nous publierons de temps à autres ses dessins de presse hauts en couleurs. Justement, afin de découvrir son talent, Med In Marseille vous propose un décollage immédiat en compagnie de cigognes, menacées par le chômdu !






20 octobre 2014 par Ysope - Dans > Humour

 

 


L’existence inexistante de l’individu.

Erich Fromm a dit : "Si je suis ce que je possède, et que je perds tout ce que j’ai : qui suis-je ?"

De cette simple question est mis en évidence un constat bien navrant : en ces temps où l’individualisme règne, l’on se rend compte, qu’à contrario, l’Homme n’a plus guère de valeur individuelle. L’individu, pour lui-même, comme pour la société, ne compte plus par sa propre personne, mais n’a de valeur qu’en raison de ce qu’il possède et/ou au groupe auquel il appartient. Il finit par n’existait qu’aux travers d’eux. Et n’existe plus, par conséquent, lui-même en sa simple qualité d’individu à part entière. Il s’efface, se confond au groupe auquel il appartient, faisant de ce groupe, non pas, l’addition de plusieurs individus, chacun différent et unique, contribuant tous, pour ce qu’ils sont individuellement, à la force du groupe, mais, hélas, et seulement, l’assimilation d’individualités différentes formant un tout. L’être n’est pas une partie intégrante d’un groupe, mais le groupe est l’intégrité de l’être. L’individu n’est pas la raison d’être du groupe, mais le groupe est la raison d’être de l’individu...


18 octobre 2014 par Bême Rb - Dans > Tribunes > Tribunes populaires

 

 


Le Festival des Rencontres Inattendues, redonne la parole à ces pauvres qu’on ne veut pas voir !

Le 18 octobre est la journée mondiale, classée par l’ONU, « du Refus de la misère ». A cette occasion, dans le monde entier, des actions sont organisées pour peser notamment sur les décideurs politiques. A Marseille, le festival des Rencontres Inattendues a choisi de redonner vie et identité à ceux qu’on n’entend pas ou plus, ceux dont la vie a basculé, ceux dans la galère, en perte d’emplois, ceux qui n’ont pas de toits, ces « sans-dents », comme aime les appeler les présidents en col blanc, dont même la gauche se fiche. Au CRDP, boulevard d’Athènes à Marseille, les associations qui luttent pour restituer un peu de dignité à ces cabossés de la vie et de la grande mondialisation, ont donc monté, sur deux journées, des rencontres autour de projection de films documentaires et de fictions qui mettent en lumière la vie et les envies de ces hommes, femmes et enfants de l’ombre qui luttent pour leur survie… Festival ouvert à tous et gratuit.


17 octobre 2014 par Claire Robert - Dans > Actualités

 

 


Rencontre avec l’écrivain Salim Hatubou, à l’occasion du « spectacle Kara, une épopée comorienne »

Ecrivain et conteur franco-comorien, Salim Hatubou est le grand auteur contemporain de la littérature comorienne en langue française. Romans, nouvelles, albums pour enfants, Salim Hatubou écrit depuis l’âge de 15 ans. Il est aujourd’hui publié aussi bien par d’importantes maisons d’éditions comme L’Harmattan que des éditeurs plus confidentiels, un choix qu’il assume. Son texte, co-signé avec l’anthropologue Damir Ben Ali : « Kara, Une épopée comorienne », a été porté sur scène par la metteur en scène Julie Kretzschmar, directrice de la compagnie « L’Orpheline est une épine dans le pied » et du théâtre Les Bancs Publics. Après une première représentation en juin 2013, dans le cadre de Marseille 2013, le spectacle est programmé pour deux soirs à la Friche Belle de Mai. « Kara… » retrace la vie du valeureux guerrier Kara, en prise avec une époque troublée faite de luttes de pouvoir politiques et guerrières et de trahisons, entre deux sultans comoriens au XIXème siècle. Cette véritable tragédie classique où l’honneur personnel se mêle aux intrigues les plus complexes est une authentique épopée des Comores et revoit à un épisode historique et au début de l’emprise française sur l’archipel. Rencontre avec Salim Hatubou qui vit et travaille à Marseille.


15 octobre 2014 par Claire Robert - Dans > Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 579 |


A la fish

  • Ce dimanche 19 octobre à 19 h, débat sur les Violences policières dans les quartiers à Manifesten.

    15 octobre 2014

    Violences policières dans les quartiers Avec Mogniss Abdallah (Co fondateur de l’agence de presse IM’ média, Amal Bentounsi (urgence notre police assassine), Collectif Angles morts, Pierre (...)
  • 17 oct 2014/17oct 1961 Soirée Projection au cinéma l’Alhambra

    15 octobre 2014

    Le Collectif Mémoires En Marche continue son programme : « Transmission des mémoires des luttes de l’immigration à Marseille » Le 17 octobre 1961, une date rouge sang ! Des dizaines de (...)
  • Du 15 au 18 oct Fiesta des Suds

    15 octobre 2014

    Nouvelle formule pour le festival cette année qui, du 15 au 18 octobre 2014, suspend le temps pour agiter, dans la chaleur automnale, 4 nuits et demi aux couleurs vives de la création actuelle (...)
  • Les soirées au Mund Art

    15 octobre 2014

    Mund Art a le plaisir de partager avec vous des moments exceptionnels, deux dates à retenir ! Vendredi 17 Octobre 2014 à partir de 19h30, Felicid’jazz Felicid’jazz, est un trio montant du (...)
  • N’oubliez pas Octobre rose !

    15 octobre 2014

    Octobre rose est le mois de mobilisation pour la lutte contre le cancer du sein. Fidèle à ses valeurs et traditions philanthropiques, Hard Rock Cafe lance tous les ans, au niveau mondial, une (...)

Brèves