Rubrique Tribunes Droites

Accueil > Tribunes (archives) > Tribunes Droites

 

Tribunes Droites

 

 

 

Lynda Zoubir : "Mon envie pour Marseille"

Certains diront Linda Zoubir a virée de bord et je leur répondrais avec cette franchise qui me caractérise tant... OUI, j’ai viré à Tribords quand j’ai vu que le capitaine Hollande menait la France vers le naufrage.

Dois-je rougir de mon engagement à gauche motivé par mes convictions humanistes ?

Dois-je renier mon passé socialiste sous prétexte que le Parti Socialiste a trahi les idéaux qu’il défendait ?

La crise qui frappe actuellement le Parti Socialiste n’est pas une crise structurelle, le PS restant la deuxième force politique de ce pays, elle est de l’ordre de la morale et de l’éthique. Je reste profondément animé par des convictions de gauche mais je reste lucide sur le comportement des dirigeants socialistes à l’égard de nos concitoyens. Pensez-vous qu’il soit digne de promettre une prise en compte des souffrances des gens et de leur tourner le dos après l’élection ? Trouvez-vous normal que la gauche, qui s’est accaparée tout le pouvoir en France, n’est pas en mesure d’appliquer les principales points du programme présidentielle de François Hollande ? Que ce soit en matière de lutte contre l’habitat indigne, contre la précarité des familles ou pour réduire le chômage de masse, le président (...)


 

 

Maurad Goual dénonce l’ingérence en Syrie :

Quand nos adolescents font le mur, pour se rendre en Syrie.

Après avoir dépensé son temps et celui des Français à censurer l’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala, notre tonitruent Ministre de l’intérieur et du Culte, découvre que des adolescents Toulousains ont fugués, traversés clandestinement les frontières de plusieurs pays pour combattre auprès des rebelles syriens.

Ces fameux rebelles que les Politiciens Français veulent armer et dont les medias affirment qu’ils sont les forces de la paix ! Tout le matraquage autour du conflit syrien suffit il à convaincre deux adolescents à parcourir autant de kilomètre et être prêt à sacrifier leurs vies ? NON ! Alors que jusqu’à présent les mosquées Françaises, modéraient leurs prêches et se gardaient de s’ingérer dans tout conflit (israélo-palestinien, tchétchène…), des appels aux meurtres des chiites syriens commencent à se faire entendre ici et là. Ces appels sont souvent le fait de prédicateurs ou responsables religieux isolés, mais ils n’en demeurent pas moins dangereux et inacceptables ! D’ailleurs, ce lundi 13 janvier l’un des responsables d’une des plus importantes mosquées de Marseille a appelé sur sa page Face book », a la (...)


 

 

Pour un pacte fondateur entre l’Europe et la Tunisie

La révolution tunisienne a plusieurs sens complexes et imbriqués. Elle a en premier lieu celui d’une volonté de liberté, certes, mais plus profondément encore celui d’une réelle inquiétude économique fondamentale. Une inquiétude qui prend sa source dans le fait que le « miracle » économique n’a jamais existé ; la classe moyenne peine à se mettre en place, la jeunesse ainsi qu’une large partie de la population plonge dans la vulnérabilité quotidienne, voir même, la misère intégrale. Les performances du système éducatif tunisien en matière de production de jeunes diplômés trouvent comme obstacle une économie qui s’affranchit de la compétitivité et un système migratoire fermé qui empêchent toute autre alternative que l’immigration clandestine.

Le martyr de Mohamed BOUAZIZI, s’il doit avoir du sens, est au cœur de cette jeunesse éduquée, mais sans avenir. On doit pourtant à cette jeunesse lucide, vivant dans la permanence de sa proximité avec la France et l’Europe, le vent d’une révolution consciente. Finalement sous le tumulte actuel se dissimule plus de logique et de sens concret qu’on ne veut le voir en Europe. Les opinions publiques européennes prennent à ce titre peu conscience de la force de ce mouvement comme de ses enjeux et potentiels immenses. Elles sont encore dans la gangue d’un Ben Ali « protecteur » contre les « barbus », des paradis touristiques, voir de la peur de déstabilisation en chaine…Je ne voit pas, en dehors des éditorialistes les plus sérieux, de vrais analyses sur ce que la situation actuelle représente de vérité (...)


 

 

Marseille, capitale de la diversité, entre mythe et réalité, L’U.M.P. Marseille a des leçons à recevoir de Paris

Le passage de Madame Rachida DATI me donne l’occasion de m’exprimer en tant que militant et membre de l’U.M.P. sur le sujet des diversités en politique.
Comme le dit Paul Lombard dans son livre « dictionnaire amoureux de Marseille »….
Marseille, la plus ancienne des cités françaises, fut longtemps la plus peuplée, la plus riche, mythique, légendaire, ensorcelante, bruyante, forte du pouvoir de la mer, cette ville, porte de l’orient, vivante, multiple, défie le temps.
Elle accueille tous les passagers du monde, absorbe toutes les influences, c’est le lien privilégié des métissages culturels et des insertions, c’est la ville à nulle autre pareille.

Question de diversité et de vivre ensemble, notre belle ville de Marseille est exemplaire dans bien des domaines et nous en sommes fiers. C’est ainsi que notre capitale phocéenne est la seule à compter un Président de club professionnel de football noir dans toute l’Europe, notre célèbre Pape DIOUF (qui va , pour la deuxième fois consécutive nous faire vivre la champions league et ainsi faire vibrer tout le peuple de Marseille et de France). Ce vivre ensemble ne se limite pas au stade et heureusement, dans la vie de tous les jours on le côtoie. Il y a tant d’exemples de solidarité dans la vie quotidienne de Marseille, malgré les difficultés sociales, les disparités voire les cloisonnements (quartiers nord, quartier sud), ce n’est pas pour autant que des bandes de jeunes vont s’affronter sur des (...)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Articles au hasard