Rubrique Tribunes (archives)

Accueil > Tribunes (archives)

 

Tribunes (archives)

 

 

| 1 | 2 | 3 |

 

Politique d’une « gauche » mâle à droite, contestations d’une droite sciemment gauches : les Métamorphoses d’Ovide.

« (...) Elle cherchait la Faim : elle la vit dans un champ pierreux, d’où elle s’efforçait d’arracher, des ongles et des dents, de rares brins d’herbe. Ses cheveux étaient hirsutes, ses yeux caves, sa face livide, ses lèvres grises et gâtées, ses dents rugueuses de tartre. Sa peau sèche aurait laissé voir ses entrailles ; des os décharnés perçaient sous la courbe des reins. Du ventre, rien que la place ; les genoux faisaient une saillie ronde énorme, et les talons s’allongeaient, difformes, sans mesure... » Ovide portrait de la Faim (VIII, v. 790-799) extrait des Métamorphoses

Triste paysage français sur fond d’une pseudo-crise économique...

Oui pseudo-crise économique, ne soyons pas dupe : une crise économique est un ralentissement brutal de l’activité économique générale qui a pour conséquence une augmentation du chômage et des faillites et qui provoque des tensions sociales. Un exemple pour illustrer le tout ? Le Krach boursier de 1929, dernière et réelle crise économique digne de ce nom. Pour mémoire, durant cette période, entre le 26 et le 29 octobre 1929, où la bourse de New York s’est effondrée, et 1932 des pertes financières conséquentes se sont produites. Le Dow Jones (indice de bourses new yorkais) a perdu plus de 89% de sa valeur. Des groupes ont vu leurs actions chutées vertigineusement, comme Goldman Sachs dont l’action est passée de 104 à 1.75 dollars. Le patrimoine des grandes familles a fondu exponentiellement, telle que la (...)


5 février 2014 par Bême Rb - Dans Tribunes (archives)

 

 

De la hiérarchisation du racisme en France : "au-delà de l’affaire Dieudonné"

Au-delà de l’affaire dite de « la quenelle » et de la circulaire du ministre de l’Intérieur visant à interdire Dieudonné M’bala M’bala de se produire sur scène, c’est bien la question du respect des mémoires, de la lutte contre le racisme en France et de la dénonciation de toutes ses formes qui nous est collectivement posée.

Oui, le racisme n’est pas simplement une monstruosité, une basse vue de l’esprit. Il est avant tout une idéologie ! Une idéologie qui a longtemps servi à détruire des populations, à justifier des crimes contre l’humanité ; de la traite négrière, des camps d’Auschwitz, aux massacres de Setif-Guélma-Khérata, en passant par les horreurs de Thiaroye... Bref, de l’esclavage à la colonisation, en passant par la Shoah, l’idéologie raciste classa, infériorisa et extermina des hommes au nom de l’infériorité supposée d’autres hommes. Et il faut saluer le président de la République, François Hollande qui, le 12 octobre 2012 à Dakar, fut le premier président français à rappeler les horreurs de Tiaroye : « La part d’ombre de notre Histoire, c’est aussi la répression sanglante qui, en 1944 au camp de Thiaroye, provoqua la (...)


7 janvier 2014 par Nassurdine Haidari - Dans Tribunes (archives)

 

 

UN RIRE SAIN ET SAUF

Dans la série, le complot est partout : "je suis sain et sauf" hurla, en riant, le général Jean Bonblanc colonisateur, qui a échappé à la marmite des cannibales noirs, et des barbares de la côte barbaresque. L’inconscient du blanc, s’est exprimé, mais je ne suis toujours pas psychanalyste, ni curé, ni imam, ni rabbin, ni miséricordieux.

Sa mésaventure, fera, rire, nos maîtres bwana, dans les salons, entre le champagne, et le caviar, tout en jetant, un regard sur les écrans de leurs smartphones, pour savourer, l’augmentation des actions du gaz de schiste Africain. "il faudra remercier un de nos dictateurs, africains" lance un autre, un peu pompette, en palpant, le cul vendu d’une négresse à 1500 euros minimum, la soirée. "J’ai peur de mettre au chômage, mes employés" dit un fabricant d’armes, tout en honorant par de légers gémissements sortant de sa bouche baveuse, la gâterie d’une autre vendeuse de chair, toujours à 1500 euros, la soirée, minimum, à provoquer de la jalousie de la part des vendeuses de sourires, (leurs esclaves) des quartiers chauds. "Ne t’inquiètes pas, on prépare des guerres, tu pourras écouler tes armes, et te (...)


23 décembre 2013 par Fatima D. - Dans Tribunes (archives)

 

 

Les entreprises qui s’engagent dans les quartiers

Le ministre délégué à la ville, François Lamy a signé, le 12 déc. dernier, avec 30 entreprises des conventions d’engagements envers les quartiers. Ces conventions viennent consolider le plan « Entrepreneurs de quartiers », présenté en conseil des ministres le 11 déc 2013. Partant du constat qu’il existe une attente importante dans les quartiers populaires de créations d’entreprises qui reste pour l’heure en suspens faute de réseau, d’accompagnement et de soutien financier, ce plan propose un accompagnement pour la création d’entreprises.

Les conventions qui viennent d’être signées sont l’application concrète de la charte « Entreprises et quartiers » de juin dernier conclue avec 40 entreprises. Ces dernières s’engagent à favoriser l’accès à l’emploi ou la création d’entreprises dans les quartiers. Elles s’engagent également à agir pour le développement économique, social et culturel des quartiers prioritaires de la politique de la ville, dans différents domaines tels que : l’éducation, l’orientation, la médiation, les services à la population, le soutien à l’entrepreneuriat, les clauses d’insertion. De plus, un comité de suivi des actions menées par les entreprises a été mis en place. Déjà 30 entreprises ont signé une convention et 11 nouvelles entreprises ont rejoint la charte. Les entreprises qui ont singé les conventions sont Accenture ,Aéroportde (...)


17 décembre 2013 par La Rédaction - Dans Tribunes (archives)

 

 

La nouvelle loi de Programmation pour la ville et la cohésion urbaine

La loi de « Programmation pour la ville et la Cohésion Urbaine » a été adoptée le 27 nov. dernier. Participation des habitants, avec des conseils de citoyens, redéfinition des quartiers prioritaires avec 1300 quartiers ciblés, contrat urbain global, nouvelle étape de rénovation urbaine avec 5 milliards d’euros pour l’ANRU sur la période 2014-2024 et au total 20 milliards d’euros d’investissements pour les quartiers concernés, sont les grands axes de cette loi. En voici le communiqué de François Lamy, le ministre délégué à la ville.

L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de « programmation pour la ville et la cohésion urbaine »présenté par François Lamy, ministre délégué à la Ville. Ce projet répond à l’engagement pris par le Président de la République de simplification et de renforcement des moyens en direction des quartiers prioritaires. Il constitue la première réforme d’ampleur de la Politique de la Ville depuis plus de dix ans. En effet, les quartiers populaires subissent une double injustice : à l’accumulation des difficultés économiques et sociales, s’ajoute la discrimination. La concentration des moyens publics constitue une réponse à la désespérance sociale, et de nouvelles exigences démocratiques répondent à la désespérance politique. Cette loi dont les principes ont été posés par le Comité (...)


 

 

Maux de Femme



En cette Journée Internationale de Lutte contre les violences faites aux femmes, voici l’un de mes poèmes




Maux de Femme Juste quelques maux,Juste quelques motsQui trouvent leur motivationDans l’incommodité de mes maux. Mots lésés, et molestée, Momifiée et maugréée Par des non-dits et des maudits Par des mots dits non modifiables Par des maux friables qui font mes mots. Mots immoraux et monotones, Maux modelés, immolateurs, Mots lestés, et émottée Par l’immobilisme De la primauté moderne Des maux ternes des grimauds. De ces hommes aux mots Monomaniaques et immodestes, De ces moqueurs de mes mots roses, De leur motrice sans émotion, Où mes mots cœurs deviennent moroses, Maussades et sales maux. Par de motion pour ces molosses, Molasses, Homolassés aux mots lacets : Mon état d’Dame, en l’état, damne et condamne Votre Etat con-d’hommes sans états d’âme, Avec juste quelques maux, (...)


25 novembre 2013 par Bême Rb - Dans Tribunes (archives)

 

 

"La loi protège la foi tant que la foi ne fait pas la loi".

La laïcité en tant que loi républicaine est née le 09 décembre 1905. Il ne faut pas y voir ici un acharnement stérile contre la foi qui relèverait du domaine privé dans la conception laïquedes Lumières. Bien au contraire la laïcité (celle de la loi de 1905 et inscrite dans nos textes constitutionnels) estindispensable et conçue pour garantir la liberté de conscience donc les libertés religieuses.
La laïcité, c’est avant tout le principe républicain qui protège le citoyen dans sa liberté de croire, de ne pas croire ou de pouvoir changer de croyance et qui empêche toute institution religieuse de faire loi. La laïcité se veut aussi l’instrument imposé à l’Etat pour un traitement égalitaire de tous les citoyens et habitants au-delà de leurs convictions. La laïcité permet l’expression de toutes les consciences religieuses dans la limite de l’ordre public et du respect des personnes.

Chacun est libre, sans être inquiété de pratiquer ou non le culte qu’il souhaite de manière individuelle ou collective, familiale ou communautaire dès l’instant où cela n’empiète pas sur le domaine de la loi républicaine ou celui d’une autre liberté. Chacun est libre de croire, de pratiquer un culte ou de n’en pratiquer aucun mais nulle institution religieuse n’est autorisée à agir au-dessus de la loi républicaine. En ce sens, la laïcité produit un modèle du vivre ensemble où chacun doit respecter autrui dans ses convictions (toutes philosophiques, idéologiques, politiques, religieuses etc..) et son identité citoyenne. Elle invite à partager un même idéal. Or, il arriveque les différentes appartenances religieuses se trouvent en confrontation ou en concurrence, la laïcité permet de dépasser, subjuguer ces (...)


30 octobre 2013 par Akli Mellouli - Dans Tribunes (archives)

 

 

POURQUOI NOUS NOUS MOBILISONS POUR l’EGALITE DES DROITS ?

Le Collectif des Quartiers Populaires de Marseille et Environs, dans la continuité et le respect de l’esprit qui a animé l’organisation et le déroulement de la manifestation citoyenne du 1er juin 2013, est né de la douleur des familles endeuillées, du refus par la population de nos quartiers que la violence s’établisse durablement comme la norme de régulation sociale de nos vies ! Il est aussi né de la prise de conscience collective des innombrables frustrations, discriminations, relégations et exclusions que nos concitoyens des quartiers populaires partagent comme lot quotidien de leurs existences. Enfin il est né de cette aspiration légitime et, pour l’heure inachevée, à l’Egalité de droits, à l’Egalité de traitements et à terme à l’Egalité des conditions d’existence ! Le Collectif s’engage à rester solidaire des luttes populaires de nos quartiers et à ne les trahir ni dans la forme ni dans le fond. Nos quartiers méritent mieux qu’une caricature ou une approche compassionnelle. Le Collectif est composé d’hommes et de femmes libres en lutte pour leur dignité. Le Collectif est fait de femmes et d’hommes responsables qui veulent le respect et l’égalité, pas la pitié !

La démarche de notre rassemblement s’inscrit dans la désormais longue tradition des mouvements sociaux des quartiers populaires. Nous ne voulons, ni ne pouvons nous singulariser des luttes de nos ainés. L’appel du 1er Juin nous oblige a toujours garder en conscience le constat initial que nous avons collectivement dressé. Constat partagé, discuté et finalisé sur la base du rejet des simplifications : Nous refusons TOUTES LES FORMES DE VIOLENCES ! Et cette affirmation ne peut que nous rappeler que nous sommes toutes et tous mobilisés autour des conséquences dramatiques de la violence, mais aussi et surtout que nous ne pouvons occulter le débat et la réflexion sur les causes de ces violences. Aussi les femmes et les hommes de notre collectif prétendent discuter et reconfigurer le débat sur nos (...)


 

 

Un Dieudonné pour un vendu

Il y a une vingtaine d’années la France se découvrait un virtuose de la scène. Subtil, incisif, l’humoriste et comédien Dieudonné, avait devant lui une carrière réservée au plus grand. Mais après un sketch percutant qui souleva un tollé peu mérité, il n’a cessé de glisser vers des extrêmes de moins en moins défendables. Le doute est malgré tout, resté longtemps à son avantage, eu égard à son talent et à des prises de positions courageuses. Mais hélas, maintenant le doute n’est plus. Sa dernière « quenelle » n’a rien d’un doigt d’honneur, mais tout d’un bras (droit) tendu.

Drôle d’affiche présentée au théâtre de la main d’or. Le crâne rasé franco-libanais, Serge Ayoub, dit « batskin », fer de lance de la droite brune des pavés, et le métisse franco-camerounais Dieudonné, devisant bonhomme autour d’une table en bois. Le sujet du jour est grave, revenir sur la mort du jeune Clément Méric, survenue lors d’une rixe entre groupes extrémistes opposés, réunis par le hasard d’une vente privée de marque prisée par les deux camps. Il n’y a pas lieu, ici, de revenir sur les circonstance du drame qui, rappelons le tout de même, n’avait rien d’une ratonade mais tout de l’affrontement entre bandes rivales. Le piège est tendu, l’artiste tombe dedans la tête la première et offre, grâce à sa réputation sulfureuse, une tribune inattendue à la droite la plus fascisante et violente du pays. Et Serge (...)


26 août 2013 par Gaël Assouma - Dans Tribunes (archives)

 

 

Hitler n’en a pas peut être pas tué assez !

Ainsi a parlé Gilles Boudouleix, le député maire de Cholet, lors d’une discussion avec des gens du voyage. Comment peut aujourd’hui se permettre de tenir de tels propos ? Comment un député maire de la république française, membre d’un parti centriste, peut-il avec autant de naturel, face à des gens qui lui parle de leurs enfants, lâcher une phrase aussi terrible ?

Hélas, dans le tonnerre de remontrances qui ne manquera pas, espérons le, de condamner ces propos indignes, cruels et violents, on peut déjà entendre des voix qui souligneront , que si, certes, il est allé trop loin, les gens du voyage et autres Rroms posent tout de même un réel problème. Un problème que les autorités en place ne semble pas prendre à sa juste mesure. Et l’on s’appesantira sur le fait que, franchement au quotidien ces gens sont difficile à vivre, et que « bon sang, vous ne vous rendez peut être pas compte, mais à leur contact, on apprend vite à faire le tri entre les idéaux et la réalité ». Christian Estrosi, maire de Nice, avec son récent manifeste, élargit une voie nauséabonde, ouverte à coup de Karcher par l’ancien président et ses ministres de l’intérieur successifs. Lentement les (...)


25 juillet 2013 par Gaël Assouma - Dans Tribunes (archives)

 

 

| 1 | 2 | 3 |

 

Autres articles Tribunes (archives)

 

Brèves Tribunes (archives)

  • Avril 2014

     

    Romuald Dzomo, le fin mot du 7 avril : Rwanda, Borloo, Valls...

    Paul Kagame dit que le Génocide Rwandais il y a 20 ans, c’était la France sous Vichy : de la collaboration participative. Du coup Taubira ne voyage plus ! « faut pas fâcher, on s’amiser ». Après Paris a décidé que le changement, c’est maintenant ! L’ambassadeur y sera quand même, comme tous ses médias. Jusqu’à Borloo renonce à la renonciation. On ne le voyait plus parce que malade. Soigne toi bi...en. Pendant ce temps, Manuel Valls a Fouks pour le vote de confiance au parlement ; Que de la com a dit Duflot. Stephane sera le GPS de Valls pendant sa « Matignonade ». Il drague les écolos et les verts. Les femmes gagnent en moyenne 24% moins chère que les hommes sauf sur Facebook. Elles ont plus de photos et de likes. C’est la journée de l’égalité salariale.

     

  • Avril 2014

     

    "Allez Paris ! Sans Zlatan ! 3 contre 1 contre « #ETOO."

    Allez Paris ! Sans Zlatan ! 3 contre 1 contre « #ETOO. Pour éviter qu’elle ne croit pas que c’est un #poisson_d_avril, on a dit à Fleur de partir en pèlerinage un 02 avril. Jusqu’à le jeune Mohammed est entré dans du béton à #Roubaix pendant qu’à #TOURS une jeune noire s’est faite tabassée par un policier dans un BUS. Bigre 22 ans après, elle retrouve l’écologie et la pension alimentaire. Le problè...me de #SEGO ce n’est plus son homme. Par contre celui de #Poutine c’est Lioudmila. Ils sont officiellement divorcés. C’est un CRIME (é).Tweet a dû s’étrangler. Heureusement que #SAPIN s’était éloigné à BERCY. D’ailleurs « monte au bout » lentement sinon le « Sapin » t’attend. Le Cameroun est formidable…vivons seulement comment disait l’autre. Un ministre en exercice, le SINISTRE des enseignements a convoqué au Tribunal Criminel Spécial et écroué direct à #KODENGUI. Il avait commencé à compter les souris. Kodengui anabé mbod ba di bidou. Tout à coup la sainte vierge a parlé à Paul Biya pendant le carême et il l’a ressorti le lendemain. Poisson d’avril. Le Cameroun c’est un poisson d’avril permanent. A chaque jour suffit son Poisson d’avril. Par Romuald (...)

     

  • Mars 2014

     

    Municipales 2014, La synthèse en deux mots par Romuald Dzomo :

    La France a « #LEPEN » en poupe. Enfin, le racisme et les discriminations s’assumeront dans les exécutifs municipaux. C’est vraiment pas « LA PEN » d’en appeler au Front Républicain. #Marseille : le PS voulait #Menucci, peut être #GHALI aurait fait mieux. NKM en tête au premier tour. C’est du PUT IN violent. Comme un bizutage Les autres souffrent encore du CRIME-é. Ils redeviennent #G7 pour éviter le retour. C’est comme pour CANAL+, BING lui demande de plus en plus de se déculotter pour prendre des fessées. Les Qataris veulent en faire une mule.

     

  • Février 2014

     

    Romuald Dzumo : "CAMEROuN(ais), Mballa Mballa n’entre pas chez CAMERON, pourtant Dieudonné est français"

    #Bouygues et #SFR se marient pour tous en réseau. C’est pour gêner la liberté (#FREE). CAMEROuN(ais), Mballa Mballa n’entre pas chez CAMERON, pourtant Dieudonné est français. Tchuippp Encore un refus de VISA dans l’espace Schengen pour un ASU ZOA. Jusqu’à Hollande met en scooter son "projet de loi famille". C’est Gagnet (gagné) pour les partis du thé (Manif pour tous). Mais ça reste « Tweetweiller » (perdu) pour Menucci avec un Pape qui s’appelle #Diouf à Marseille. Il va dire "moi candidat". Ce n’est pourtant pas François, pas celui du Vatican, mais celui de l’Élysée qui a tenté de l’en dissuader. Depuis quelques temps en France ils organisent des « lancer » de chiens, de chats. Woody lui organise des lancer de fille adoptée. Désormais dans les questionnaires d’adoptants, on devrait poser la question c’est pour le plaisir ou c’est pour de vrai ? Saviez vous qu’ils organisaient aussi des lancer de handicapés mentaux dans l’Isère. Ça craint…même pour Barack qui ferait chambre à part avec Michèle. Avec tout le sport qu’elle fait ? Papa (...)

     

  • Novembre 2013

     

    Michel Bonneli tribune du 14/11 : "Si nous voulouns faire nation..."

    Sortons vite de l’affaire Taubira, que la justice passe et que les juges condamnent s’il y a lieu. Les plaisantins de mauvais goûts avec leur raccourci zoophile ne sortiront pas grandi de cet épisode. Mais si j’étais mauvaise langue, je me souviendrais du temps ou cette même dame sympathisante de formations politiques extrémistes dans sa région de naissance ne disait mot quand ces leaders invitaient les populations locales à faire comme en Algérie sur les blancs des Antilles. Oublions vite cela. De même il est facile de nous sortir que l’identité est multiple, belle parole, mais au quotidien nous avons des français d’origine algérienne ou des résidents en France qui célèbrent novembre aidant les résistants algériens de 54, résistants qui ont passé huit ans à égorger des français qui souvent maltais, espagnols ou juifs n’avaient jamais vu la France qu’en vacance ou au service militaire. Certains sont devenus de gentils petits vieux que la France soigne presque gratuitement. Alors, je suis pour lutter avec force contre toute forme de racisme mais je me refuse à une amnésie historique. Oui au dialogue des cultures, non au pantalon baissé. Moi même corse je viens d’un pays annexé par la France de Louis XV (...)

     

  • Octobre 2013

     

    Le fin mot de Romuald Dzomo. 28-10-2013

    NOUS MÊMES LÀ. Dis donc ! Laisse nous avec ton PHD Mokolo là. Dis même que je suis jaloux, je m’en fous. Parce qu’il faut absolument être inscrit dans une fac pour reconduire son "titre de séjour étudiant" d’un an, tu as enfin soutenu un doctorat "en machin chose" sans conviction. Toi même tu ne sais pas donner son titre. 30 ans mon frère ! Même tes parents ne se souviennent plus du nom de ta bourse obtenue dans les années 90 pour la prestigieuse Sorbonne en France. " quelqu’un est quelqu’un derrière quelqu’un dit l’humoriste camerounais" Tu avais alors 20 ans à ton arrivée, une fiancée au cameroun laissée enceinte. Aujourd’hui l’enfant né derrière toi a lui, soutenu une thèse. Yeuch ! Tu l’as vu une fois. A peine docteur d’Etat "avec sursis" et à 50 ans, tu te rêves PRESIDENT du Cameroun. Oui ! tu dis à qui veut l’entendre que tu as le PHD. Très courageux tu récites des théories mal assimilées sur ton pays que tu ne connais même plus chaque fois tu es entouré dans un "NGanda" par tes camarades d’infortune. Devant toi il y a toujours une grande Guinness gracieusement offerte. Même épouser une....hein ! de 80 ans pour changer de kaolo, tu n’as pas pu. Tu ne sais pas à quoi ressemble un bulletin de salaire. Mais tu as (...)

     

  • Septembre 2013

     

    S. Barles (EELV) et N. Haïdari (PS) : "M. Valls la chasse verbale au Roms ça suffit !"

    Monsieur le Ministre de l’interieur la chasse verbale au Roms ça suffit ! Le ministre de l’intérieur Manuel Valls s’est encore une fois démarqué par une sortie des plus contestables sur la situation des populations Roms. En affirmant : « qu’il était illusoire de penser qu’on règlera le problème des populations Roms à travers uniquement l’insertion et d’ajouter qu’il fallait reconduire ces populations à la frontière (sic), le ministre de l’intérieur a sciemment poussé les portes de la rhétorique du front national. Ces propos à caractères discriminatoires déshonorent le gouvernement et déshonorent une partie de la gauche française qui ne supporte plus l’instrumentalisation des situations humaines au combien dramatiques pour construire la carrière présidentiable du Ministre de l’Intérieur . Ces analyses « racialistes » de comptoirs, que réfutent toutes les associations qui travaillent sérieusement sur le sujet ne sont ni tolérables du front national, ni acceptables d’un gouvernement et représentent le degré zéro de toute analyse sociopolitique. Nous demandons au premier Ministre de se démarqué des propos de son Ministre de l’intérieur, de le désavouer publiquement, sinon comment serions nous crédibles dans cette (...)

     

  • Septembre 2013

     

    Tunisie : Le journaliste Zied El Heni Libéré sous caution, communiqué de la FTCR.

    LE JOURNALISTE ZIED EL HENI LIBÉRÉ SOUS CAUTION LE JOURNALISTE ZIED EL HENI VIENT JUSTE D’ÊTRE REMIS EN LIBERTÉ VERS LA FIN DE MATINÉE APRES LE VERSEMENT D’UNE CAUTION. IL RESTE POURSUIVI POUR SES ACTIVITÉS DE JOURNALISTE APRÈS SA LIBÉRATION IL A REJOINT LA MANIFESTATION DE PROTESTATION ORGANISÉE CE JOUR A LA PLACE DE LA KASBAH SIÈGE DU GOUVERNEMENT POUR PROTESTER CONTRE L’ÉTOUFFEMENT DE LIBERTES PAR LE GOUVERNEMENT D’ENNAHDHA ET DE SES ALLIÉS. NOUS DEVONS MAINTENIR LES MOBILISATIONS QUI SONT LE VRAI REMPART POUR PROTEGER LES JOURNALISTES ET LA PRESSE LA MANIFESTATION DE DEMAIN A PARIS EST MAINTENU POUR DÉNONCER LES ATTAQUES DU GOUVERNEMENT D’ENNAHDHA CONTRE LA PRESSE LIBRE ET LES JOURNALISTES POUR LE CRLDHT ET LA FTCR TAREK BEN HIBA

     

  • Septembre 2013

     

    L’Edito de Romuald Dzumo : Election, laicité au Cameroun...

    Élections municipales au Cameroun…les listes Ndongo Essomba dans la LEKIE…enfin ! les listes RDPC font jazzer jusqu’en Allemagne où ils viennent d’obliger les jeunes filles musulmanes à participer en bikini aux cours des natations. La laïcité se niche dans les détails, comme la prose (lire pause) fiscale. Tellement Mosco se perd dans ses nouveaux impôts qu’il a mis dans le lave-linge le rose et le vert. Du coup ça tangue au diésel. Il y a du « Aurelie Filipéti » dans l’air. Ils ont osé critiquer le budget. On va voir ce qu’on va voir. Même Vladimir Poutine, n’est pas content. Il a écrit dans le New York times pour être le plus proche possible de l’ovale d’OBAMA sur la Syrie. Cahuzac quant à lui les yeux dans les yeux est mis en examen. Camair-co change de DG. Peut être qu’enfin nos bagages, dans un vol sans escale Ydé ou Douala/Paris arriveront au même moment que nous à Roissy. Pourvu qu’il ramène Eto’o, le nouveau sujet des "ébats" des camerounais dans les bistrots. Il y a aussi la fille AHIDJO….son gigolo est en haut comme le RDPC ! Ateba Eyene devrait se (...)

     

  • Août 2013

     

    PCF 13 : Non à la vente du centre de la Sécu à Kléber !

    PCF 13 : Non à la vente du centre de la Sécu à Kléber ! Nous apprenons l’intention de la direction de la Caisse primaire centrale de l’assurance maladie (CPCAM) des Bouches-du-Rhône de se débarrasser du centre Kléber, dans le 3ème arrondissement de Marseille. Au prétexte d’un site inadapté et d’un environnement dégradé, la CPCAM abandonnerait donc un pan du patrimoine financé par les cotisations sociales des assurés sociaux pour s’installer dans un immeuble neuf, vraisemblablement en location, au cœur d’Euroméditerranée. Abandonner un centre de proximité dans un quartier populaire au profit d’une vitrine au cœur du secteur qui symbolise les affaires et la spéculation immobilière est un mauvais signal. Car ce n’est malheureusement pas le premier projet de vente ou de fermeture d’un centre, décidé par la direction de l’organisme, qui aboutit généralement à la réduction de l’offre de services aux assurés sociaux, sans réellement améliorer les conditions de travail des agents, ni même permettre des économies à la Caisse. Nous soutenons les salariés et les représentants du personnel dans leur exigence de transparence, de concertation et de gestion démocratique de l’organisme. Nous demandons également à la direction (...)

     

  • Avril 2013

     

    Pétition de Soutien à l’Agora de la part du Collectif Inter Quartiers

    Le Centre social l’AGORA, lieu important de l’éducation populaire dans les quartiers Nord de Marseille est aujourd’hui mis sous pression par la Mairie de Marseille. Il est nécessaire que chacun, habitants, associations, amis du centre social, lui apporte son soutien et exige de la Mairie qu’une autre politique de la vie associative soit mise en place, rompant avec les pratiques politiciennes et clientélistes ! Vous trouverez la lettre/pétitions lancée par le Collectif Inter Quartier ici

     

  • Avril 2013

     

    Communiqué des indivisibles : Rencontre tendue avec le Premier secrétaire du Parti socialiste, M. Harlem Désir

    Une réunion entre M. Harlem Désir et un groupe d’associations antiracistes et pour l’égalité civique s’est tenue ce lundi 11 février. Etaient présents Banlieue citoyenne, le CRAN, le Mouvement pluricitoyen, République et Diversité, Solidarité Africaine de France, ainsi que la Brigade antinégrophobie, Cité en mouvement, HIA Network France, les Indivisibles, et Norside, associations membres du Collectif contre le contrôle au faciès. Lors des élections présidentielles, François Hollande a réalisé ses meilleurs scores en Guadeloupe, en Martininique, en Guyane, à la Réunion, en Seine-Saint-Denis, et ensuite seulement en Corrèze. La mobilisation citoyenne dans les quartiers populaires a été particulièrement forte. Ainsi, à Trappes et à Villetaneuse, M. Hollande a obtenu respectivement 71,01% et 78,22% des suffrages exprimés. Or depuis l’élection, de nombreux engagements ont été trahis. C’est dans ce contexte que s’est tenu ce lundi 11 février, rue de Solférino, une réunion entre M. Harlem Désir et un groupe d’associations antiracistes et pour l’égalité civique. Etaient présents Banlieue citoyenne, le CRAN, le Mouvement pluricitoyen, République et Diversité, Solidarité Africaine de France, ainsi que la Brigade (...)

     

  • Mars 2013

     

    Nadir Dendoune bloqué à l’aéroport de Bagdad. A quoi jouent les autorités irakiennes ?

    "Deux semaines après avoir été libéré sous caution, et après 23 jours d’emprisonnement, je rentre chez moi, à l’Ile-Saint-Denis. Ouf...", écrivait Nadir Dendoune sur sa page Facebook juste avant de partir pour l’aéroport, ce vendredi 1er mars. Nadir Dendoune, journaliste français a été bloqué à l’aéroport de Badgad. Il devait embarquer à 15 heures (heure française) afin de retrouver les siens. Pourtant accompagné du consul d’Australie et de l’ambassadeur de France, les services d’immigration l’ont empêché de prendre son vol en invoquant un motif de visa périmé. Muni d’un document stipulant son emprisonnement (Nadir avait été retenu arbitrairement 23 jours en prison entre le 23 janvier et le 14 février derniers puis bloqué à l’ambassade France à Bagdad durant deux semaines sans pouvoir récupérer ses passeports), les autorités locales ne l’ont pas laisser accéder à l’appareil. Nadir Dendoune, journaliste indépendant, s’était rendu en Irak, avec un visa presse, le 16 janvier dernier pour réaliser une série de reportages pour le Monde Diplomatique et le site Internet du Courrier de l’Atlas. Il lui avait été reproché de prendre des photos d’une usine de traitement d’eau à Dora dans le sud de la capitale irakienne. Le juge a (...)

     

  • Février 2013

     

    "URGENT : Pôle Emploi fraude !"

    "Cellule de crise", un goupe citoyen, nous a fait parvenir cet article hier soir, il est interressant à consulter pour ceux qui travaillent en intérim mais également pour les usagers que les tracasseries de Pôle Emploi révoltent : URGENT : Pôle Emploi fraude ! Les agences d’intérim ne paient qu’à partir du 12 du mois suivant la période travaillée. Un travailleur intérimaire qui n’a travaillé que 7 jours dans le mois, qui a droit à un complément ASS ou ARE et qui n’est payé par l’agence d’intérim qu’à partir du 12 du mois suivant, doit choisir entre arrêter de se nourrir jusqu’au 17 ou 18 du mois suivant, délais bancaires et postaux inclus, le temps que l’agence d’intérim envoie le double de la fiche de paie à Pôle Emploi (qui de toute façon sera prévenu, l’agence d’intérim ayant pour obligation de faire parvenir les copies des bulletins de salaire à Pôle Emploi, ce qu’elle fait !), ou bien arrêter de travailler en intérim, donc complètement. Ou alors, il déclare ne pas avoir travaillé, car il sait qu’il a droit à un complément et que cela va surement déclencher un trop perçu s’inscrivant dans une fourchette allant de 100€ à 250€, qu’il lui faudra bien-sûr rembourser le mois suivant, ceci lui étant prélevé sur sa (...)

     

  • Février 2013

     

    "Si j’avais pu approcher cet indigne représentant des forces de l’ordre, je lui aurais demandé d’éclairer ma lanterne."

    Tribune reçu d’un éducateur à propos de l’assassinat du jeune Yassin Aibech : Pardon Mr l’agent, je me mêle certainement de ce qui ne me regarde pas, mais pourquoi étiez-vous armé pour vous rendre dans une épicerie ? Auriez-vous oublié de laisser votre arme, au poste de police, comme l’exige le règlement ? Mr l’agent, un journaliste précise que le jeune était un fumeur de cannabis. Ceci fait assurément de lui un dangereux criminel. Aussi, pourquoi être aller lui faire un rappel de la loi, alors qu’il se trouvait en compagnie de plusieurs amis ? Je sais pourtant que les protocoles de la police recommande de ne jamais intervenir seul, sauf en cas d’urgence ou de danger imminent. Le bon sens aurait voulu qu’à cette heure tardive de la nuit, vous vous gardiez de provoquer des jeunes pour une histoire de joint. Vous expliquer cet homicide, en déclarant que c’est par réflexe que vous auriez dégainé votre arme et que le coup serait parti seul. Pourtant pour des raisons de sécurité évidentes, il est exigé que celle de votre arme soit verrouillée, afin d’éviter justement, ce type d’accident ? Mais peut-on encore parler de réflexe, alors que vous étiez sous imprégnation alcoolique ? Je pensais que l’alcool (...)

     

  •  

     

     

     

     

    Articles récents

    Articles au hasard