Articles

Accueil > Actualités > Familles rroms installées par l’archevêché : l’humanisme a ses raisons que la (...)

 

Familles rroms installées par l’archevêché : l’humanisme a ses raisons que la politique ignore

25 février 2012

Dix familles, soit une vingtaine d’enfants et le double d’adultes, se sont installées dans l’effervescence jeudi matin, dans un lieu mis à disposition par l’archevêché de Marseille. Le cœur de la bâtisse inoccupée, située dans le quartier St-Pierre et gérée par l’AMPIL, bat de nouveau avec leur arrivée. Un emménagement teinté d’excitation contenue et finalement quiet, malgré la fronde opposée par les détracteurs du projet - CIQ et maire de secteur en tête. Ces derniers ont renoncé à manifester ; le bras de fer s’est joué la veille sur le terrain administratif, avec la délivrance d’OQTF à tous les Rroms mis à l’abri.


 

JPEG - 21.8 ko
Photo : A.-A. M

D’une église l’autre, d’une vie à l’autre. Ils quittent un terrain jouxtant l’édifice de St-Martin d’Arenc (Marseille 2e), frappée d’un arrêté de péril, pour un bâtiment de l’archevêché avec vue sur l’église St-Pierre (5e). Ils quittent des tentes pour un toit, le froid pour le soleil qui baigne à travers d’immenses fenêtres les pièces encore un peu nues. Dix familles rroms sont entrées jeudi matin dans un lieu mis à disposition par Mgr Pontier et dont la gestion a été confiée à l’AMPIL (Action méditerranéenne pour l’insertion sociale par le logement).

L’archevêque de Marseille s’était illustré en 2010 en cosignant avec deux autres représentants de la foi chrétienne une lettre dans laquelle ils en appelaient à « des solutions [...] individuelles, généreuses, raisonnables ». Face à l’inanité de l’interpellation des pouvoirs publics, qui au contraire et malgré la rudesse de l’hiver ont renforcé les mesures d’éloignement et d’expulsion de campements ces derniers mois, l’archevêché a décidé de prendre le taureau par les cornes en ouvrant pour quelques mois l’une des maisons de son parc foncier.

L’information avait fait bondir comité d’intérêt de quartier et par ricochet Bruno Gilles, maire des 4e et 5e arrondissements. « [...] Je suis chrétien, mais ma casquette d’élu m’oblige à soutenir la population. Le quartier n’en veut pas. Ça va juste faire monter le Front national », déclarait l’édile à La Provence mercredi.
Mgr Pontier n’a pas souhaité répondre à l’estocade. Une ligne de conduite suivie par le prêtre présent lors de l’aménagement le lendemain : « Revenez dans un mois ou deux. Pour l’instant, rien ne sert de parler. Il y a un temps pour crier et le temps de l’apaisement », analyse-t-il, sûr que le voisinage ne fera bientôt plus attention aux nouveaux arrivants.

Le mécontentement gronde encore pour l’instant. A un sit-in initialement prévu par des riverains emmenés par le CIQ, afin d’empêcher l’entrée des familles, se sont substitués quelques voisins venus pour certains tout sauf pour leur souhaiter la bienvenue. D’autres se sont montrés plus accorts.
La tentative d’empêchement a en fait pris un tour plus redoutable, investissant le champ administratif : la veille de l’installation, les ressortissants roumains rroms ont reçu une Obligation de quitter le territoire français... Les associations du Collectif Rroms doivent entamer un recours.

Jeudi, sur « instructions », les forces de l’ordre se sont présentées ; simple « prise de contact », elles resteront à distance.

Et tandis qu’enfants et adultes prennaient connaissance de leur nouveau chez-eux, soixante-dix « Gens du voyage » étaient dans le même temps expulsés du terrain surplombé par Grand Littoral, annonçait Rencontres Tsiganes, alimentant un peu plus la confusion entretenue entre « Voyageurs » et Rroms d’Europe de l’Est. Le préfet délégué à l’Egalité des chances Raphaël le Méhauté, en charge d’une mission de concertation préalable à une éventuelle table ronde sur le sujet soutenait dans le quotidien local le besoin selon lui de « clarifier si l’on parle de Gens du voyage, de Roumains ou de Rroms selon les localités ». Alors que, comme justement souligné par notre confrère, la situation des premiers relève du schéma départemental dédié.

Une actualité qui échappe un peu aux enfants qui s’égayent dans un immeuble de la place Pol Lapeyre. La perspective d’une vie adoucie, sûrement.

 



Ecrire un commentaire

 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 22 octobre

     

    Budget 2015 : polémique autour de l’abstention des ex-ministres

    Un "problème d’éthique" pour le patron du PS, un "manquement au devoir" pour le porte-parole du gouvernement qui jugerait "cohérent" que Benoît Hamon "quitte le PS". L’ex-ministre de l’Education assure lui que la politique actuelle "menace la République". Une crise en trois actes. http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/budget-2015-polemique-autour-de-l-abstention-des-ex-ministres-588431

     

  • 22 octobre

     

    Valls veut "en finir avec la gauche passéiste"

    Dans un entretien à L’Obs, le Premier ministre propose de rassembler toutes les forces progressistes, et pourquoi pas de changer le nom du Parti socialiste. Fin de non-recevoir du Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis. http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/valls-veut-en-finir-avec-la-gauche-passeiste-588671

     

  • 22 octobre

     

    Le Sénat vote la possibilité de destituer le président de la République

    Le Sénat a voté mardi 21 oct une loi afin d’avoir la possibilité de réunir le Parlement en Haute Cour, qui pourrait, en cas de manquements graves, destituer un président de la République. http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/10/22/25002-20141022ARTFIG00062-le-senat-vote-la-possibilite-de-destituer-le-president-de-la-republique.php

     

  • 22 octobre

     

    Marseille : transformer l’essai du forum alternatif mondial de l’eau

    L’association Eau Bien Commun Paca organise en février une grande rencontre euro-méditerranéenne de Marseille sur l’eau (Gremme). http://www.lamarseillaise.fr/marseille/developpement-durable/32537-marseille-transformer-l-essai-du-forum-alternatif-mondial-de-l-eau

     

  • 20 octobre

     

    Intégrisme : De l’équité synode je divorce !

    L’Edito (coupé) décalé d’ Hédi Tarek Omar La république légifère voir interfère dans l’islam au grand dam ou pour la libérté de ces dames, c’est selon... !? Pourtant la laicité est censée garantir la libérté de conscience et permettre à tout un chacun de s’occuper de son culte comme il l’entend. Mais c’est au nom de la libération de la femme que la république légifère sur le voile. Or en matière de libération des moeurs, et de la femme, le récent Synode démontre qu’il n’est pas si compatible que ça avec notre république, c’est vraiment pas très chic. D’où cette question éludée par les médias : pour les soeurs chrétiennes faudra-t-il l’intervention du gouvernement pour qu’elles puissent vallser langoureusement ? Se (...)

     

  • 15 octobre

     

    Région PACA : Pôle emploi expérimente un dispositif de contrôle des chômeurs

    Provence-Alpes-Côté d’Azur fait partie des quatre régions, avec la Haute-Normandie, la Franche-Comté et le Poitou-Charentes où Pôle emploi expérimente depuis juin 2013 des « équipes dédiées au contrôle de la recherche d’emploi ». L’expérimentation consiste à vérifier si les demandeurs d’emploi contrôlés remplissent leurs obligations de recherche d’emploi. Si ce n’est pas le cas, Pôle emploi radie les demandeurs d’emploi. Selon un bilan d’étape révélé en septembre par Le Monde, près de 20% des 2.658 chômeurs contrôlés à Toulon et Manosque avaient reçu un avertissement avant radiation. Au total, 6,5% avaient effectivement été radiés. Pôle emploi se laisse jusqu’à « la fin du premier trimestre 2015 » pour généraliser ou (...)

     

  • 15 octobre

     

    Le Tribunal administratif de Marseille oblige à municipalité à organiser des garderies et des tap

    Dans « l’affaire des rythmes scolaires » un groupe de parents vient d’obtenir une importante décision devant le Tribunal administratif de Marseille. Voir la décision : http://www.marsactu.fr/justice-affaires/le-tribunal-administratif-enjoint-la-ville-a-mettre-en-place-des-activites-periscolaires-36688.html En résumé, le juge somme le maire de tenir les engagements qu’il a pris (en matière de garderie, puis d’activités). Il fixe un calendrier clair et prévoit une indemnisation des familles si celui-ci n’était pas respecté. Cette décision qui oblige la Ville a sortir du flou artistique et du "noyage" de poisson, n’est pas du goût du Maire qui a annoncé qu’il faisait appel devant le Conseil d’Etat. Cet (...)

     

  • 3 octobre

     

    Peut-on compter sur le Monde quand il nous informe que Facebook peut acheter WhatsApp !?

    Ben oui, sauf que selon notre journal référence le montant serai de "19 Milliards soit l’équivalent de : 15 millions d’euros... Les coquilles ça arrive au monde et à tout le monde de la presse. Et si vous en êtes amateur acheter le Canard enchainé yen a des tas, depuis des lustres, rubrique : "À travers la presse déchaînée, Rue des petites perles"... Au fait, pour revenir à l’information du monde, cliquez sur le lien ci-après : http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/10/03/facebook-autorise-a-rachete-whatsapp-par-la-commission-europeenne_4499981_3234.html

     

  • 30 septembre

     

    4e EDITION DES PRIX DE LA CHARTE DE LA DIVERSITE, appel à candidature

    IMS PACA organise pour la quatrième année consécutive les Prix de la Charte de la Diversité avec le soutien du Secrétariat Général de la Charte de la diversité, de la Préfecture de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la DIRECCTE, du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité et des réseaux régionaux d’entreprises. Depuis quatre ans, les Prix de la Charte de la diversité distinguent par différentes catégories les entreprises les plus innovantes et performantes en matière de management de la diversité et de lutte contre les discriminations : * Prix Egalité professionnelle hommes-femmes * Prix de la politique handicap * Prix de la (...)

     

  • 30 septembre

     

    Un nouveau français emprisonné, pris en otage par Israël...

    En apprenant l’arrestation de Raed Abubadawia, un Franco-Palestinien, professeur de droit international à l’université de Naplouse, j’ai tout de suite pensé au cas de Salah Hamouri, un étudiant de 19 ans qui avait été arrêté en 2005. Le civil Hamouri avait été jugé et condamné par un tribunal militaire, un machin arbitraire, illégal au regard du droit international. Salah avait été enfermé sept années dans une prison israélienne et à l’époque, sans surprise, les autorités françaises (la droite était au pouvoir, le PS n’aurait pas fait mieux) n’avaient pas levé l’orteil pour le sortir de sa merde... la suite à lire ici : (...)

     

Articles récents

Articles au hasard