Articles

Accueil > Actualités > Familles rroms installées par l’archevêché : l’humanisme a ses raisons que la (...)

 

Familles rroms installées par l’archevêché : l’humanisme a ses raisons que la politique ignore

25 février 2012

Dix familles, soit une vingtaine d’enfants et le double d’adultes, se sont installées dans l’effervescence jeudi matin, dans un lieu mis à disposition par l’archevêché de Marseille. Le cœur de la bâtisse inoccupée, située dans le quartier St-Pierre et gérée par l’AMPIL, bat de nouveau avec leur arrivée. Un emménagement teinté d’excitation contenue et finalement quiet, malgré la fronde opposée par les détracteurs du projet - CIQ et maire de secteur en tête. Ces derniers ont renoncé à manifester ; le bras de fer s’est joué la veille sur le terrain administratif, avec la délivrance d’OQTF à tous les Rroms mis à l’abri.


 

JPEG - 21.8 ko
Photo : A.-A. M

D’une église l’autre, d’une vie à l’autre. Ils quittent un terrain jouxtant l’édifice de St-Martin d’Arenc (Marseille 2e), frappée d’un arrêté de péril, pour un bâtiment de l’archevêché avec vue sur l’église St-Pierre (5e). Ils quittent des tentes pour un toit, le froid pour le soleil qui baigne à travers d’immenses fenêtres les pièces encore un peu nues. Dix familles rroms sont entrées jeudi matin dans un lieu mis à disposition par Mgr Pontier et dont la gestion a été confiée à l’AMPIL (Action méditerranéenne pour l’insertion sociale par le logement).

L’archevêque de Marseille s’était illustré en 2010 en cosignant avec deux autres représentants de la foi chrétienne une lettre dans laquelle ils en appelaient à « des solutions [...] individuelles, généreuses, raisonnables ». Face à l’inanité de l’interpellation des pouvoirs publics, qui au contraire et malgré la rudesse de l’hiver ont renforcé les mesures d’éloignement et d’expulsion de campements ces derniers mois, l’archevêché a décidé de prendre le taureau par les cornes en ouvrant pour quelques mois l’une des maisons de son parc foncier.

L’information avait fait bondir comité d’intérêt de quartier et par ricochet Bruno Gilles, maire des 4e et 5e arrondissements. « [...] Je suis chrétien, mais ma casquette d’élu m’oblige à soutenir la population. Le quartier n’en veut pas. Ça va juste faire monter le Front national », déclarait l’édile à La Provence mercredi.
Mgr Pontier n’a pas souhaité répondre à l’estocade. Une ligne de conduite suivie par le prêtre présent lors de l’aménagement le lendemain : « Revenez dans un mois ou deux. Pour l’instant, rien ne sert de parler. Il y a un temps pour crier et le temps de l’apaisement », analyse-t-il, sûr que le voisinage ne fera bientôt plus attention aux nouveaux arrivants.

Le mécontentement gronde encore pour l’instant. A un sit-in initialement prévu par des riverains emmenés par le CIQ, afin d’empêcher l’entrée des familles, se sont substitués quelques voisins venus pour certains tout sauf pour leur souhaiter la bienvenue. D’autres se sont montrés plus accorts.
La tentative d’empêchement a en fait pris un tour plus redoutable, investissant le champ administratif : la veille de l’installation, les ressortissants roumains rroms ont reçu une Obligation de quitter le territoire français... Les associations du Collectif Rroms doivent entamer un recours.

Jeudi, sur « instructions », les forces de l’ordre se sont présentées ; simple « prise de contact », elles resteront à distance.

Et tandis qu’enfants et adultes prennaient connaissance de leur nouveau chez-eux, soixante-dix « Gens du voyage » étaient dans le même temps expulsés du terrain surplombé par Grand Littoral, annonçait Rencontres Tsiganes, alimentant un peu plus la confusion entretenue entre « Voyageurs » et Rroms d’Europe de l’Est. Le préfet délégué à l’Egalité des chances Raphaël le Méhauté, en charge d’une mission de concertation préalable à une éventuelle table ronde sur le sujet soutenait dans le quotidien local le besoin selon lui de « clarifier si l’on parle de Gens du voyage, de Roumains ou de Rroms selon les localités ». Alors que, comme justement souligné par notre confrère, la situation des premiers relève du schéma départemental dédié.

Une actualité qui échappe un peu aux enfants qui s’égayent dans un immeuble de la place Pol Lapeyre. La perspective d’une vie adoucie, sûrement.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 19 août

     

    Revu d’infos du local au Global au 19/08. Par Michel Bonelli

    Je reprends ma chronique dont la dernière édition date du milieu du mois de juillet au moment de l’attentat de Nice et du putsch en Turquie. Un regard chronologique sur un monde qui se porte mal et dont l’espace méditerranéen est au bord du chaos. Là où sont nées bien des civilisations des hommes s’affrontent. Dieu, le pétrole, les rivalités des nations tout est bon pour maintenir une situation dramatique dont personne ne voit le début d’une quelconque amélioration. Paralysie des politiques et peur qui monte d’un côté, conflits sans fin et exode des populations de l’autre. A qui profite les crimes mais au moins si une faction en profitait, si un grand complot existait cela nous rassurerait presque sur (...)

     

  • 24 juillet

     

    L’humanitaire français Moussa est enfin libre !

    L’humanitaire Français Moussa Ibn Yacoub est définitivement libre et va pouvoir rentrer en France. Le jeune homme de 28 ans avait été arrêté le 22 décembre 2015, dans le district de Cox’s Bazar dans le sud du Bangladesh au cours d’une mission de l’ONG Barakacity, venant en aide au Rohingyas. Après plusieurs mois de détention, dans des conditions très difficiles, et de multiples reports d’audience, depuis sa mise en liberté conditionnelle au mois de mars dernier, Moussa a enfin été innocenté. En effet, accusé "d’activités suspectes", il risquait jusqu’à dix ans de prison selon le code pénal bangladais. Ce dimanche 24 juillet, toutes les charges ont été abandonnées. Comme nous l’avait précisé son avocat dans (...)

     

  • 17 juillet

     

    Attentat de Nice : le père du tueur évoque ses troubles psychiatriques

    Jeudi 14 juillet 2016, il est 22h45. Alors que des milliers de personnes étaient venues assister au feux d’artifice sur la Promenade des Anglais, à Nice, un camion de 19 tonnes réussit à pénétrer une zone réservée aux piétons et fonce dans la foule sur 2 km. Le chauffard sort ensuite son pistolet et tire à plusieurs reprises. Dans sa course folle, il tue 84 personnes, et en blesse plusieurs dizaines. Comment un tel drame a t il pu se produire alors que la France est en plein état d’urgence ? Comment a t il pu pénétrer cette zone interdite a la circulation alors que les forces de l’ordre étaient présentes ? De nombreuses questions restent en suspens. L’auteur présumé de cette tuerie serait Mohamed (...)

     

  • 16 juillet

     

    Suivi de la situation en Turquie

    Turquie, ce matin à 10h45 Le gouvernement Erdogan semble reprendre la main. Des militaires ont été arrêtés mais une nouvelle fois le peuple turc a payé le prix du sang. Je n’ai aucune sympathie pour cet islamo-conservateur démagogue mais je respecte le choix des turcs qui lui ont donné une majorité pour gouverner. Mais la guerre contre les kurdes doit trouver une solution négociée et les autorités qui ont le poids suffisant peuventt ramener la paix dans la région. Le Moyen-Orient est à la croisée des chemins, aux démocrates et aux forces politiques de cette partie du monde de régler leurs problèmes en limitant les influences extérieures. Paix en Turquie et fraternité avec son peuple, je pense aux (...)

     

  • 15 juillet

     

    Nice, le chaos

    Attaque à Nice, un camion a foncé sur la foule sur la Promenade des Anglais juste après le feu d’artifice. On parle de plus 70 morts et plus de 100 blessés. Le chauffeur a été abattu par la police, dans son véhicule des armes et des grenades. La piste terroriste est confirmée. Les forces de l’ordre ont demandé aux habitants de rester confinés chez eux. Deuxième attentat en nombre de victimes en France, M. Cazeneuve doit donner sa démission immédiatement et le président doit influer au plus vite sur sa politique extérieure et intérieure pour changer la donne. Assez d’être les godillots des sionistes et les larbins des américains. Nous n’avons rien à foutre au Moyen-Orient et en Afrique quand on se fait (...)

     

  • 14 juillet

     

    Pologne, militarisation d’une partie de la société

    Nous savions l’UE malade, mais s’il y a crise des institutions il y a aussi crise morale. La Pologne qui devient le pilier de l’Otan à l’Est du continent développe des groupes paramilitaires. Dans cette catégorie nous trouvons des associations comme Strzelec, des membres de clubs de tir et des organisations pro-défense. Ces structures ont l’autorisation de manœuvrer avec l’armée. L’objectif du gouvernement conservateur actuel est de former 35 000 volontaires, 0,9% de la population, son armée depuis la fin de la conscription en 2008 compte environ 100 000 hommes. Ils formeront un corps de territoriaux pour suppléer les réserves et être mobilisables dans tout le pays permettant un quadrillage militaire (...)

     

  • 11 juillet

     

    Buzz : Un supporter portugais, offre une quenelle à Valls en direct sur itélé.

    Après la victoire du portugal, une présentatrice d’Itélé s’est retrouvé dans le rôle d’une morue prise dans les filets de ce supporter portugais, plutôt taquin : En effet il après avoir souhaité la prison pour Valls il a glissé une quenelle pour réponse à l’interview. Cette vidéo fait le Buzz :

     

  • 5 juillet

     

    Pas de Brexit à l’Otan

    En fin de semaine sommet de l’Alliance à Varsovie histoire d’améliorer les relations avec Poutine. Le vote du maintien des sanctions contre la Russie par le Parlement Européen conforte la ligne dure face au grand voisin de l’est et montre le leadership incontesté des américains, ce qui en cas d’élection de M. Trump peut nous faire craindre le pire. La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne a sonné la fin de toute possibilité de créer une défense autonome au vieux continent. Que va-t-il rester des accords de coopération militaire entre la France et l’Albion. Coopération militaire mais aussi coopération dans le domaine de la recherche dans des domaines stratégiques. L’Europe a encore raté le (...)

     

  • 24 juin

     

    Brexit : le Royaume Uni quitte l’Union Européeenne

    Les Anglais ont voté, et ils sont 52% à avoir fait le choix de sortir de l’Union Européenne, ce qui n’est pas sans consequences. Un vrai choc. Les bourses européennes s’effondrent. Le risque d’un effet domino demeure. Chérif Lounés, diplomé en droit à l’université Aix-Marseille, nous fait part de sa réaction. Il est vrai qu’avec la crise des migrants, mal gérée par l’Europe, tout pays de l’Union pourrait voter comme la Grande Bretagne. Au lieu de mettre en cause les régimes corrompus des pays de provenance de ces réfugiés, on tente de colmater l’hémorragie en aval et non pas en amont. Quant aux anglais, De Gaulle avait raison : cette île n’accepte pas d’être fondue dans un ensemble Europeen. Elle avait déjà (...)

     

  • 21 juin

     

    Conseil municipal de Marseille : L’emploi en scéance extraordinaire.

    Dans la semaine qui vient de s’écouler, la ville de Marseille a organisé un conseil municipal extraordinaire sur l’emploi, la ville est en effet le premier employeur de la cité. Cette réunion s’est passée à huis-clos, pas de presse, pas de public. Cinquante acteurs économiques ont été auditionnés. Sur le plan concret la ville a déjà sanctuarisé 100 000 m² de plancher pour l’immobilier d’entreprise. Elle accorde 5 millions d’euros par an d’aides aux structures partenariales : Mission Locale, Cité des Métiers, Maison de l’Emploi, Ecole de la deuxième chance. Nous ne pouvons que saluer cette initiative. Notre ville change, les efforts d’aménagements sont importants, Euroméditerranée véritable mettre d’œuvre de (...)

     

Articles récents

Articles au hasard