Articles

Accueil > Des Livres > Nostalgie chronique

 

Nostalgie chronique

2 janvier 2009

Saudade ! Cela sonne comme un air de Bonga, mélange de nostalgie et d’optimisme, un mot qui ne trouve pas de traduction en français, tant il est chargé de sens... à la brésilienne. A l’aube de l’année de la France au Brésil, lecture de chroniques marseillaises dans ce pays métis.


 

2009, année de la France au Brésil. Profitons-en pour plonger dans les « petites » aventures outre-Atlantique - chroniquées avec humour, amour et rage - de trois amis marseillais. Légèrement enivrés, faut-il le préciser ? René Frégni, qui préface avec malice l’ouvrage prévient : « On avale ces nouvelles comme un verre de rhum, c’est fort, ça brûle, ça fouette les entrailles ! Ça donne envie de tout abandonner et de se jeter sur la route dès les premiers rayons ».
Et la tête tourne incontestablement. Les textes, brefs, acerbes, mordants parfois jusqu’à l’écœurement - dignes d’une gueule de bois mémorable - prennent à la gorge, aux tripes. Les scénarii, réalistes puisque vécus, relèveraient presque d’un (bon) film hollywoodien... Non, brésilien finalement (citons la désormais référence « Cidade de Deus »). Violence, armes, corruption, femmes, alcool, suspens, dérision, aucun ingrédient ne manque. Avec en trame de fond une déroutante passion pour le Brésil et les Brésiliens, ombrée d’une irrémédiable saudade de Marseille.
Les pivetes (enfants des rues (sur)vivants notamment grâce au vol, victimes et fauteurs de violences, redoutés et pourchassés, voire purement éliminés...) sont omniprésents, le clivage social et économique écrasant. Un rythme de samba envole dénuement et amertume, les « Macumba » mènent la transe ; la fête et ses lendemains douloureux ont encore de beaux jours.
On connaissait l’ex-journaliste Jean-Paul Delfino dans l’exercice. Rejoint par l’écrivain Gilles Del Pappas - qui nous livre à son habitude une, fameuse, recette de cuisine - pilier du polar marseillais et Cédric Fabre lui aussi adepte du roman policier, tous trois gambergent et gambadent avec l’écriture. Lui donnant pour notre plus grand contentement cette dimension si étrange, celle qui rend les mots saouls.

Saudade, Petites chroniques brésiliennes de Jean-Paul Delfino, Gilles Del Pappas et Cédric Fabre. Editions C.L.C., 2005. 136 p., 12,5 €.

 

 

Autres articles Des Livres

 

Brèves Des Livres

  • 20 janvier

     

    A lire : « Palmyre – L’irremplaçable trésor »

    Paul Veyne, 85 ans, historien, notre plus grand spécialiste de l’Antiquité gréco-romaine vient de sortir chez Albin Michel un magnifique petit ouvrage sur cette ville antique de Syrie : « Palmyre – L’irremplaçable trésor ». Avec la destruction de se site par Daech, il a vu son sujet d’étude voler en éclat et disparaître un pan de notre culture. Il est profondément marqué par ce saccage incompréhensible et en 140 pages il esquisse un portrait de ce que fut la splendeur de ce lieu qui n’existe plus que dans les livres. Il ranime le souvenir de la reine Zénobie, à la fois reine d’Orient et vraie romaine. Il nous prend par la main et nous emmène déambuler avec lui dans cette ville joyau. Nous y découvrons ses (...)

     

  • 20 janvier

     

    A lire : « Sociologie d’une crise religieuse – Qui est Charlie »

    Essai ambitieux d’Emmanuel Todd sur le mal français. Dans le doute et avec méthodologie en 242 pages il dissèque la société française pour commencer une explication plausible et audible par le commun des mortels des événements terribles que nous venons de subir. Il utilise tous les outils des sciences sociales et se risque sur les chemins de l’analyse psychanalytique de groupe pour démonter ce mécanisme apocalyptique. Deux passages que j’ai relevé, un dans l’introduction, l’autre dans sa conclusion traduisent pour moi un résumé symbolique de l’ouvrage. « La focalisation sur l’islam révèle en réalité un besoin pathologique des couches moyennes et supérieures de détester quelque chose ou quelqu’un, et non pas (...)

     

  • Décembre 2015

     

    A lire bientôt : "La Fabrique du Monstre de Philippe Pujol"

    Les ouvrages sur Marseille sont nombreux : de l’éloge au dégoût, ils sont rarement de bonne qualité et les quatrièmes de couverture nous annoncent des révélations souvent fantaisistes parfois mensongères. Marseille c’est le sujet qui peut rapporter gros et vendre tous médias confondus, comme l’Olympique de Marseille et pire comme le navet sans fin « Plus belle la vie » qui nous décrit un Marseille de pacotilles pour les ménagères de plus de cinquante ans. Mais début janvier Philippe Pujol, ancien de la rédaction de La Marseillaise et Prix Albert Londres 2014 du meilleur « Grand Reporter de la presse écrite » sort aux éditions Les Arènes « La fabrique du monstre – 10 ans d’immersion dans les quartiers nord (...)

     

  • Décembre 2015

     

    A lire

    Nouvel ouvrage de Gilles Kepel avec Antoine Jardin : « Terreur dans l’hexagone –genèse du djihad français » chez Gallimard. Avec son titre accrocheur et sa couverture au lettrage bleu, blanc, rouge sur fond noir, avons-nous droit à la énième explication sur les raisons qui poussent de jeunes français à mourir pour le jihad ? Sommes-nous devant l’ouvrage savant qui va remettre du rationalisme dans nos peurs ? Avons-nous un patchwork de théories collées les unes aux autres qui dans le feu des événements et sous la pression éditoriale de réaliser un livre à chaud risque encore plus de perdre les néophytes ? A la première lecture, je dirais les trois mon général. Le prologue « De la marche des Beurs à Charlie (...)

     

  • Décembre 2015

     

    Karim vote à gauche et son voisin FN

    « Depuis plusieurs décennies, on s’interroge à chaque élection sur la manière dont ont voté les électeurs en fonction de leur genre, de leur âge, de leur profession et, évidemment, de leur religion. Pendant longtemps, l’enjeu consistait à mesurer le vote “catholique” ou le vote “juif”. Aujourd’hui, ­l’enjeu c’est aussi le vote “musulman”. Ce dernier a suscité de nombreux commentaires après les dernières élections municipales. Des socialistes battus, expliquant que leur défaite tenait à l’abandon de l’électorat musulman, conséquence du mariage pour tous. Des leaders des ­Républicains, se réjouissant d’avoir récupéré le vote musulman. Enfin, quelques obser­vateurs en mal de sensationnel sont allés jusqu’à annoncer le (...)

     

  • Novembre 2015

     

    La discrimination coûte dix milliards d’euros par an à la France

    Le constat des auteures de l’ouvrage (une étude du Think Tank Different) dont nous publions ci-dessous deux extraits est sans appel : la discrimination coûte cher à la société française. Dix milliards d’euros de manque à gagner chaque année car l’État investit et forme une jeunesse qui faute d’embauche, ne contribue pas ensuite à produire la richesse du pays. Faute d’embauche en grande partie due à une discrimination généralisée… Dans leur ouvrage les deux chercheuses écrivent qu’il faut inventer de nouvelles perspectives pour cette jeunesse éduquée mais larguée, et cela passe par la collecte de données sur les origines des individus pour pouvoir renforcer les sanctions contre les discriminations. Lire la (...)

     

  • Novembre 2015

     

    L’odeur du jasmin se consume

    Le Grand Prix du Roman de l’Académie Française vient de couronner ex-æquo Boualem Sansal et le romancier tunisien Hédi Kaddour. La littérature maghrébine d’expression française terme générique reconnu en cette année 2015 par les « immortels ». Et dans ce cas la Tunisie. Tunisie du prix Nobel de la Paix pour quartet qui assura la transition démocratique du pays qui n’a pas encore basculé dans un drame à l’algérienne des années 90 mais Tunisie de l’attentat du Musée du Bardo et de la plage de Sousse. Une Tunisie qui a renvoyé le pouvoir islamiste et congédier ses peurs par les urnes. Mais aussi une Tunisie victime du fossé qui s’accroit entre les plus riches qui ont retrouvé une partie de leur liberté confisquée (...)

     

  • Octobre 2015

     

    Le livre Mein Kampf d’Adolf Hitler, va être réédité en France

    L’ouvrage manifeste écrit par Adolf Hitler, Mein Kampf, avait déjà été publié en France en 1934, dans une traduction médiocre. Cette version du livre écrit par le fondateur du nazisme est toujours disponible en France, accompagné d’un court avertissement de quelques pages en début d’ouvrage. Mais le document historique, interdit de commercialisation dans certains pays, car il véhicule un message de haine, va être réédité en France et publié en 2016 par la maison Fayard, le Land de Bavière, n’étant plus propriétaire des droits à partir du 1er janvier. En savoir plus sur (...)

     

  • Octobre 2015

     

    Le sens de la République essai de Patrick Weil

    Depuis le traumatisme de janvier 2015, la République n’a cessé d’être invoquée et convoquée, notamment lors des immenses manifestations du 11 janvier. Fondement de notre société, socle de la citoyenneté et rempart de notre laïcité, elle fut aussi décriée. A force de ne pas tenir ses promesses, il lui fut reproché de favoriser l’entre-soi, le communautarisme, voire l’apartheid social. Après la Concorde… vint le temps de la discorde. C’est alors que la volonté de questionner Patrick Weil apparut comme une évidence. Historien de l’immigration et de la nationalité, directeur de Recherche au CNRS, professeur invité à l’Université de Yale et à l’école d’économie de Paris, il est un des rares intellectuels à pouvoir (...)

     

  • Octobre 2015

     

    “La France doit accepter franchement les mœurs des citoyens musulmans”

    La laïcité n’est pas la solution face aux questions nouvelles que pose l’islam à la société française. C’est la thèse brûlante du philosophe Pierre Manent dans son nouvel essai, Situation de la France. Pour cet intellectuel, il faut un nouveau compromis entre les citoyens français musulmans et le reste du corps civique. Depuis les attentats de janvier 2015, la question de l’islam est devenue centrale au sein du débat public. Dans un essai audacieux et stimulant, le philosophe Pierre Manent y répond en proposant de revoir notre vision de la laïcité. Plutôt que de proposer l’effacement du religieux, Manent préconise d’établir un nouveau contrat social avec nos compatriotes de confession musulmane.La suite (...)

     

Articles récents

Articles au hasard