Articles

Accueil > Actualités > Quand les Grandes Gueules devraient se taire

 

Quand les Grandes Gueules devraient se taire

24 août 2011

Le 11 août, au micro des Grandes Gueules de RMC, une émission, allait réveiller les velléités racialistes de Karim Zéribi, de Claire O’petit, de Gilbert Collard et rompre avec l’image très policée de ces personnalités considérées jusqu’alors comme des chantres de la tolérance et de l’antiracisme. Certes, les victimes expiatoires n’étaient autres que des Roms. Ces Roms qui, selon la conviction de Monsieur Zeribi, élu marseillais récemment encarté à Europe Ecologie Les Verts, n’ont pas la culture du travail, quand bien même ils pourraient accéder à l’emploi : « Si demain les Roms pouvaient travailler, je ne suis pas convaincu que, culturellement parlant, ils se jetteraient sur les offres d’emploi à Pôle Emploi » (sic).


 

JPEG - 55.6 ko

Hormis le caractère discriminatoire de ces propos sans fondements et nauséabonds venant d’un ancien pourfendeur des clichés sur la banlieue, l’émission, a été ponctuée par une myriade de préjugés et de propos de comptoir racistes sur les conditions de vie déplorables des Roms les assimilant à des fainéants, sales, délinquants et agressifs.

Mais dans cet élan raciste, nos intervenants des Grandes gueules ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Ils ont sciemment versé dans la caricature et se sont lancés dans la comparaison sordide entre certaines communautés. D’un côté les Turcs, travailleurs au noir qui accepteraient l’exploitation malgré eux, et de l’autre les Roms, petits mafieux de la mendicité qui naturellement on fait le choix de la mendicité, selon Karim Zéribi, allant jusqu’à proposer le retour dans leur pays d’origine avec tout de même des attentions plus que nécessaires : « En même temps on peut renvoyer en Roumanie ces populations en les traitant correctement » (sic). Paraphrasant notre ministre de l’Intérieur, Monsieur Claude Guéant, qui a récemment reçu la carte d’honneur du Front National.

Oui ! la stupidité discriminatoire de certains élus, même issus de l’immigration post-coloniale, est parfois sans borne et cette émission venait nous rappeler que des propos racialistes pouvaient structurer le mode de pensée d’hommes et de femmes se qualifiant de gauche mais somme toute proches sur certains points des analyses de Marine Le Pen.

Faudrait-il rappeler à Monsieur Zéribi que pendant la colonisation certains racistes avançaient de tels propos pour disqualifier la culture de toute une population sur les mêmes critères que ceux qu’il a avancés, et que certaines expressions devenues usuelles, telles que « travail d’arabe » ou parler le « petit nègre », traduisent malheureusement encore ce mépris fondé sur des visions discriminantes et racialistes.

Il n’y a pas de culture du chômage ou de la glandouille qui serait affiliée à une population fusse-t-elle noire arabe ou rom.

Je suis outré par ce genre d’analyses dont Eric Zemmour conservait jalousement les secrets. Vous pourrez maintenant les partager à deux.

Quant à notre élu modem de Saint-Denis, Madame O’petit, le constat était aussi sans appel : « Il y a certainement chez eux une culture qui n’est pas la nôtre, les condamnant ainsi à ne jamais rejoindre la communauté nationale, ni à s’intégrer, trop crasseux, trop grossiers, pour nous Français. »

Oui ! La situation à la porte d’Aix était intenable pour les commerçants, pour les habitants du quartier et pour l’ensemble des Marseillais. Cependant, pour trouver des solutions politiques viables il faut sortir des clichés racistes, des constats boiteux qui ne créent que du conflit et de la haine et appeler nos responsables politiques à la responsabilité qui reste en politique un principe fondamental.

Quant à Me Gilbert Collard, nouveau soutien de Marine Le Pen, il devrait apprendre à cultiver son jardin, au lieu de demander aux autres d’ouvrir leurs portes pour accueillir des Roms, peut être aurait-il plus de lucidité dans ces jugements et plus de compassion à l’égard d’une population qui, sans possibilité de travailler, sans aides sociales, sans possibilité de se loger, de vivre décemment, interpelle la conscience de chacun d’entre nous et nous oblige à regarder ensemble le monde que nous léguons à nos enfants.

Le rappel des faits et la réponse de Karim Zéribi sont à lire sur MarsActu

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le 20 janvier à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 31 août

     

    Un conte du Quai d’Orsay : "Le roi et les deux journalistes"

    Avec cette nouvelle polémique sur le livre à charge des deux journalistes français contre le roi du Maroc on peut s’interroger. Le fils de celui qui faisait dissoudre ses opposants dans l’acide comme Ben Barka avec la complicité des barbouzes français et qui envoyait innocents ou pas quiconque ne lui plaisait pas méditer jusqu’à la folie au bagne de Tazmamart, conférer le très bon livre d’Ahmed Marzouki, "Cellule 10", qui y fut détenu pendant 18 ans n’est peut-être pas blanc comme neige. Le roi des femmes, de la modernité a gardé quelques dit-on quelques travers familiaux que la diplomatie française veut vient balayer et mettre sous les tapis du Quai d’Orsay au nom de la realpolitik, après tout nous (...)

     

  • 31 août

     

    Flux migratoires : proposition pour un plan d’action

    Le drame que l’on vient de découvrir à la frontière entre la Hongrie et l’Autriche doit inciter l’ensemble des pays de l’Union européenne a reprendre le contrôle de leurs frontières avec l’ensemble de leurs forces disponibles : armée, police, gendarmerie et douane. Sous le contrôle de la Croix-Rouge avec des observateurs du Croissant Vert et l’aide logistique des armées, les états doivent mettre en place des centres d’accueil. Il faut identifier les migrants, leur établir une carte d’identification européenne mentionnant leur pays d’origine, faire un relevé anthropométrique, des examens médicaux et des soins s’ils en ont besoin ainsi qu’un carnet de santé et les vaccinations qui s’imposent. Les ambassades (...)

     

  • 27 août

     

    Pas de trêve, même estivale pour la misère à Marseille.

    Une de nos sources bien informée au SAMU SOCIAL, nous alerte sur la situation catastrophique des réfugiés parvenus dans notre cité. Débandade à la Préfecture dépassée par les événements. Même les propriétaires d’hôtels qui sont payés par les pouvoirs publics pour accueillir les migrants menacent de faire grève. Seul le SAMU SOCIAL est sur cette ligne de front. Dans leurs maigres bagages les malheureux ont amené avec eux toutes les haines et les distensions qui nourrissent le conflit du Proche-Orient. Les intervenants du SAMU SOCIAL se trouvent confrontés à gérer les syriens sunnites et les alaouites qui ne veulent pas se mélanger, de même que les syriens chrétiens qui ne veulent pas de tous les autres (...)

     

  • 27 août

     

    Radicalisation islamiste dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban

    Ce thème n’est pas abordé par les médias en Europe, mais conjugué avec l’afflux de réfugiés, nous sommes peut-être à la veille de nouveaux malheurs pour cette terre meurtrie. A Saïda au camp de Aïn el-Hélou les jihadistes de Jund el-Cham affrontent le Fateh et d’autres factions. L’assassinat lors d’une attaque contre le général Abou Achraf el-Armouchi de Talal Balaouneh et d’un autre membre de la branche armée de l’OLP a déclenché les hostilités. Le cessez-le-feu instauré mardi à 13h, heure locale, a été rompu par des tirs échangés aujourd’hui lors des funérailles des tués. Les combats ont fait au moins 4 morts et une quarantaine de blessés, provoquant l’affolement chez les habitants du camp qui ont pour certains (...)

     

  • 25 août

     

    Et si Cassandre avait toujours raison

    Il est plus facile de faire courber l’échine au peuple grec, portugais et espagnol que de mettre fin à l’invasion de l’Europe occidentale par les migrants qui déferlent sur nos côtes et franchissent parfois par la force nos frontières orientales. Un jour la question d’une réponse militarisée va se poser. Les passeurs profitent de toutes les failles des démocraties pour jeter ces hordes de malheureux à l’assaut de nos pays. Nous vivons ce qu’on du vivre les gardiens des limes romaines au IVème et au Vème siècle de notre ère quand des milliers de fuyards passaient le Danube ou l’Elbe pour échappaient aux tribus guerrières qui les talonnaient. En majorité musulmane ces populations sont entrain de créer le (...)

     

  • 21 août

     

    Il passe ou il casse

    En démissionnant le premier ministre tente le tout pour le tout, encore populaire même en reniant le résultat du référendum, il veut se refaire une légitimité politique avant l’application à l’automne de mesures draconiennes pour le pays. Il sait qu’il a perdu son aile gauche et doit reconstruire une majorité avec les restes du Parti Socialiste pourtant honni par le peuple, des centristes et qui sait les nationalistes qui le suivent déjà. Nous retombons dans les travers de la politique grecque. Ceux qui voyaient dans Syriza l’aube et pas dorée d’un changement en Europe risquent d’être déçus. Le départ de son ministre des finances était bien l’amorce d’un virage, retour vers la case de l’orthodoxie des (...)

     

  • 19 août

     

    Un CAP ou un BEP, pourquoi faire ?

    Une étude faite sur la génération 2010 des titulaires d’un CAP ou d’un BEP, celui-ci supprimé depuis, montre que 31% d’entre-eux sont au chômage contre un peu plus de 20% des détenteurs d’un bac professionnel. Fallait-il une enquête pour s’apercevoir de cette situation. Ce n’est qu’une des conséquences de la situation économique du pays et de l’inéquation de ces formations au monde du travail. N’oublions pas aussi qu’une bonne partie des élèves subissent le choix de leur orientation, même si au bout de la première année des passerelles existent pour changer de métier. A cela s’ajoute le peu de considération pour ces emplois dans notre société et le manque de terrains de stages pour les jeunes ou employés dans (...)

     

  • 17 août

     

    Les dealers ne partent pas en vacances

    Ce n’est pas le titre d’un polar marseillais mais la triste réalité, dans la nuit de mercredi à jeudi 13 août, les forces de police ont mené une opération coup de poing dans la morne cité de Campagne Lévêque bien connue pour son immense barre d’immeubles dans le quartier Saint-Louis. La BAC (Brigade Anti-Criminalité) a raté de peu un des ouvriers nocifs de cette fourmilière du deal que sont devenus une bonne partie de nos quartiers populaires. Mais le fuyard pour aller plus vite a lâché ses sacs : une arme, des munitions, 2 kg de résine de cannabis, 2 kg d’herbe et 10 000 € en espèces. Quand on sait que le négoce de la drogue rapporte à la Castellane 50 000€ par jour soit 18 250 000€ nous comprenons mieux (...)

     

  • 13 août

     

    Paris-Plage occupée, mais Paris-Plage bientôt libérée

    Cinq cent policiers pour surveiller les animations balnéaires made in Tell-Aviv, comme là-bas, au moins l’israélien de passage ne sera pas dépaysé. Bon tout le monde va s’avaler la boulette des communicants de la ville et tout cela sera vite oublié. Même le bon Julliard, adjoint de la ville lumière ce leader étudiant passé de la tendance Unef a la tendance bobo, propre sur lui va finir de manger son chapeau dans l’indifférence générale. Cette petite graine d’arriviste est bien le symbole de la dérive du Parti Socialiste dans ce pays, barre à droite et compromission en tout genre. Espérons qu’aucun activiste en vacances ne viendra perturber les festivités, du genre Fatima les grenades sont dans la glacière (...)

     

  • 12 août

     

    Sauvetage évangélique, la marine italienne pêcheur d’âmes égarées en mer

    Mardi 11 août, la marine italienne a secouru 170 migrants à bord de deux canots pneumatiques en difficultés. On parle d’une cinquantaine de noyés, peut-être plus selon Flavio Di Giacomo, porte-parole de l’organisation internationale pour les migrations (OIM). Les survivants arriveront dans la nuit à Lampedusa. Selon le Haut Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés (HCR), 224 000 migrants sont arrivés cette année en Europe par mer, 98 000 en Italie, 124 000 en Grèce et on dénombre 2100 noyés. Rixes et heurts se multiplient entre réfugiés, police et habitants des zones de débarquements et aux voisinages des camps de transit. Oui je sais les politiques européens prennent des vacances bien méritées. Michel (...)

     

Articles récents

Articles au hasard