Articles

Accueil > Actualités > Rroms on the road again

 

Rroms on the road again

1er décembre 2011

Alors que le Conseil de l’Europe vient de condamner la France pour avoir violer la Charte sociale européenne suite aux expulsions de ressortissants Bulgares et Roumains Rroms de l’été 2010, les désintégrations de bidonvilles se poursuivent. A Marseille, trois campements sont en sursis pour quelques jours encore. On fait le point.


 

Dans une quinzaine de jours, le campement de la rue Zoccola ne sera plus. « A la veille de Noël, on va mettre des gens à la rue, alors qu’ils y sont déjà » peste Jean-Paul Kopp, de Rencontres Tsiganes. Une expulsion parmi tant d’autres de bidonvilles rroms, procédure devenue habitude litanique d’une France qui a mal à son identité nationale. Pour preuve, la décision sur ce cas du tribunal administratif, validant le principe de l’évacuation du terrain tout en en repoussant son exécution, et surtout pointant la responsabilité des institutions locales - municipales et communautaires - dans l’envenimement de la situation.

JPEG - 63.6 ko
Le terrain situé rue Zoccola, maintes fois expulsé.

Avant le petit terrain qui donne dos à l’Unité d’hébergement d’urgence de la Madrague et aux puces, dans le XVe arrondissement de Marseille, ceux de Cap Pinède et Plombières ont connu pareil sort. Plus ou moins légalement, plus ou moins violemment. Comme à l’église Saint-Martin d’Arenc où une famille d’une dizaine de membres a essuyé les gaz lacrymogènes des forces de l’ordre, occasionnant chez l’un d’eux une chute, avec pour conséquence une fracture du col du fémur. Les pompiers avaient été appelés par un voisin témoin de la scène. « Nous allons essayer d’alerter le procureur de la République par lettre, pour l’interpeller sur ce qui s’est passé. On ne va pas aller au commissariat porter plainte ! », poursuit le responsable associatif, qui s’interroge sur le lien de causalité entre le préfet de police Alain Gardère qui trinque avec des riverains à l’expulsion de Rroms (« un préfet à l’apéro pour fêter le départ des Rroms », La Provence du 20 novembre), et des fonctionnaires de police qui « se lâchent ». Pour Jean-Paul Kopp en effet, « Alain Gardère donne un mauvais signe à ses troupes qui se disent : c’est bon, sur les Rroms, on peut y aller ». Une entaille dans le pacte républicain que dénonce la section marseillaise des 15/16 de la Ligue des droits de l’Homme rappellant que « suite à l’expulsion scandaleuse, militaro-policière et médiatique, en août dernier, de la porte d’Aix, une élue représentant le maire Jean-Claude Gaudin avait promis la tenue d’une table ronde pour trouver des solutions concrètes à ces expulsions « spectacles » sans solution d’accueil pérenne ».

Marseille n’est pas l’Europe

Ce jeudi 1er décembre doit également tomber la décision de justice concernant un terrain dans le quartier de la Capelette (Xe), avec de fortes probabilités là encore pour qu’une évacuation soit prononcée. Enfin, le campement de fortune vers Capitaine Gèze attend de connaître son destin. Des expulsions collectives - souvent appariées à la distribution d’Obligations de quitter le territoire (OQTF) - qui interviennent tandis que le Conseil de l’Europe vient de condamner mi-novembre la France pour « discrimination », par la voix du Comité européen des droits sociaux (CEDS). En cause, les évacuations massives menées à l’été 2010, après le discours de Grenoble prononcé par le président français Nicolas Sarkozy, et la publication d’une circulaire ciblant particulièrement « les campements de Rroms ». (voir notre frise chronologique).

Dans son rapport au Comité des ministres, le Conseil qui répond à une réclamation déposée fin 2010 par le Centre sur les droits au logement et les expulsions (COHRE) « estime qu’il est démontré en l’espèce que les renvois des Rroms d’origine roumaine et bulgare vers leurs pays d’origine se sont fondés sur la mise en œuvre d’un dispositif discriminatoire visant directement et collectivement ces personnes et familles rroms. [... et] considère que ces retours dits « volontaires » ont en pratique déguisé des retours forcés sous la forme d’expulsions collectives ».

Le gouvernement français s’est défendu de toute ambition discriminatoire arguant « que beaucoup de migrants rroms se trouvent sur le territoire français en situation irrégulière. Par conséquent, lorsque les ressortissants communautaires concernés ne disposent pas des moyens d’existence suffisants pour ne pas devenir [...] une charge pour le système d’assistance sociale de l’État membre d’accueil, ils n’ont pas droit au séjour. Ils peuvent donc faire l’objet de décisions préfectorales d’expulsion. Dans certains cas une prise en charge humanitaire et financière des individus concernés est prévue. Ces règles s’appliquent de la même manière à tous les ressortissants communautaires et donc ne sont pas discriminatoires ». Autre ligne de défense : « ces mesures d’éloignement du territoire poursuivaient le but de maintenir l’ordre public et de sauvegarder la sécurité intérieure sans pour autant viser des populations en raison de leur origine ethnique ».

Un argumentaire auquel le Conseil n’a apparemment pas été sensible, concluant « que les expulsions des Rroms de leurs logements et de la France qui ont eu lieu pendant l’été 2010 constituent une violation de l’article 16 (droit de la famille à une protection sociale, juridique et économique), de l’article 31 (droit au logement) et de l’article 19§8 (droit des travailleurs migrants et de leurs familles à la protection et à l’assistance - garanties relatives à l’expulsion) » de la Charte sociale européenne révisée dont notre pays est signataire.

Si Jean-Paul Kopp regrette que « la condamnation du conseil européen arrive un peu tard, parce que visant des faits qui remontent à l’année dernière », elle pourrait toutefois avoir un impact à court terme sur la politique gouvernementale. Mais l’acteur associatif - qui participait le week-end dernier à Paris à une réunion du réseau RomEurope - ne se fait pas d’illusions : «  les expulsions reprendront très vite ».

- Samedi 3 décembre, sur l’antenne de France 3 Provence Alpes, l’émission de débat La Voix est Libre posera la question de la présence et de la prise en compte des Rroms en France et dans la région. Vous pouvez d’ores et déjà participer aux discussions qui se prolongeront sur le web avec un tchat.

Rapport Conseil Européen Rroms en FranceEuropean Committee of Social Rights

Rapport du Conseil de l’Europe sur les Rroms

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 4 février

     

    Brève des Comores

    Vingt cinq candidats ont été retenus pour participer à la présidentielle aux Comores afin de succéder à Ikililou Dhoinine. Selon la règle constitutionnelle d’une présidence tournante tous les candidats sont originaires cette fois-ci de la Grande Comore. La diaspora comme d’habitude est écartée du vote en raison de problèmes techniques mais surtout par peur que les comoriens de France et d’ailleurs soient les arbitres du scrutin. Il y a environ 800 000 habitants dans les trois îles. Nos amis d’outremer sont comme les mexicains qui à trois compte au moins un général, eux c’est un candidat pour 32 000 habitants. Bob là-haut de son paradis de soldat de fortune doit encore en rire. Comment les hommes arrivent à (...)

     

  • 4 février

     

    La réforme de l’orthographe va s’appliquer en septembre

    Écrire "nénufar" avec un "f" ne vaudra plus un zéro en dictée. La réforme de l’orthographe votée en 1990 par l’Académie française va finalement s’appliquer à la prochaine rentrée scolaire, indique TF1. Si les Sages ont voulu simplifier des tournures orthographiques peu évidentes, la nouvelle formule de certains mots fait parfois mal aux yeux. Lire la suite sur BFMTV

     

  • 4 février

     

    Des nouvelles des fronts, de nos armées, des migrations et des débats sur ces thèmes

    France Six arrestations d’apprentis jihadistes soupçonnés d’avoir voulu attaquer des clubs échangistes, il est vrai qu’en France ils manquent d’esclaves sexuelles. Toujours des menaces téléphoniques contre de nombreux établissements scolaires prestigieux : lycées Condorcet, Henri IV… L’école comme le libertinage deux domaines où nos enragés de l’assassinat de masse se sentent étrangers. Le Ministère des Affaires étrangères dément toute participation de la France à une intervention en Libye malgré que les chefs militaires multiplient les rencontres de hauts niveaux avec leurs homologues de la coalition. Pour 2015 on compte 8250 individus radicalisés contre 4015 l’an dernier. Soixante dix pour cent sont des (...)

     

  • 2 février

     

    Marseille : les parents d’élèves dénoncent la vétusté des écoles

    Dans son édition du 2 février, le quotidien "Libération" consacre une série d’articles sur l’état de délabrement avancé de plusieurs écoles primaires de la cité phocéenne. Murs et sols abîmés, équipements inutilisables, problèmes de chauffage : les parents, les enseignants et les élus en appellent au ministère de l’Éducation nationale dans une pétition. Lire la suite surItélé et Libération

     

  • 2 février

     

    Des nouvelles des fronts…et des migrations

    France M. Fabius annonce ce vendredi l’idée de relancer une conférence internationale à Paris sur le conflit entre Israël et la Palestine. Le parti Les Républicains a déposé une proposition de loi pour faire de l’incitation au jihad un délit. Ce même jour le chef d’état-major de l’armée française le général Pierre de Villiers a déclaré que nos forces étaient au déploiement maximum. Il avait aussi rencontré le 22 janvier à Paris son homologue américain le général Joseph Dunford, pour parler d’une participation française à une action en Libye. Ce samedi des défilés en France contre l’état d’urgence. Depuis le début de journée surveillance renforcée autour de trois lycées parisiens. Allemagne De plus en plus (...)

     

  • 1er février

     

    Taubira publie un réquisitoire implacable contre la déchéance de nationalité

    Christiane Taubira est opposée à la déchéance de nationalité et le dira par tout les moyens. Après sa démission surprise du gouvernement mardi dernier, la garde des Sceaux prend à nouveau tout le monde de court en publiant ce jour un essai-réquisitoire sur le terrorisme et contre la mesure, alors que l’examen du projet de loi constitutionnelle doit débuter vendredi prochain à l’Assemblée nationale, révèle France 2. Intitulé "Murmures à la jeunesse", le livre publié aux Editions Philippe Rey tiré à 40.000 exemplaires a été imprimé en Espagne et comme le raconte "Le Monde", distribué aux librairies comme un "livre sous X". Seul François Hollande a pu lire dès le 22 janvier la prose de celle qui était alors (...)

     

  • 1er février

     

    SNCF : des réductions en cas de retard des TER en Paca

    Pour calmer la grogne des abonnés de train en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la SNCF s’est engagée à améliorer la régularité des TER, avec une promesse : en cas de retard, les abonnements coûteront moins chers. Une petite victoire pour les 100 000 utilisateurs des TER en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Leur région et la SNCF viennent de signer un nouveau protocole, vendredi 29 janvier, qui devrait accroître la qualité du service, annonce Le Parisien. Il faut dire que la colère des usagers est grande dans la région avec 18% des trains en retard et 4% de TER annulés en 2015. Une situation qui ne restera plus sans réponse à partir de mai 2016. A cette date, un dispositif d’indemnisation permettra aux usagers (...)

     

  • 1er février

     

    Suède : Des hommes masqués attaquent des migrants

    Plusieurs dizaines d’hommes masqués ont convergé vendredi soir vers le centre de Stockholm pour agresser des migrants, a indiqué samedi la police suédoise. Ils sont présumés être liés au milieu des hooligans et à la nébuleuse néo-nazie. Entre 50 et 100 personnes, masquées ou encagoulées, s’étaient donné rendez-vous vendredi en début de soirée à Sergels Torg, une grande place piétonne de la capitale suédoise où se croisent aussi bien des jeunes, des marginaux que des migrants mineurs non accompagnés. Lire la suite sur 20Minutes

     

  • 1er février

     

    Le JDD publie des sondages sur les préjugés ethniques et religieux qui font hurler les internautes

    En ouvrant le Journal du Dimanche daté du 31 janvier, plusieurs lecteurs ont été pour le moins surpris de découvrir une double page consacrée à "la grande peur des juifs de France" dans laquelle figuraient des sondages sur la perception des Français sur des sujets comme la religion ou la diversité ethnique du pays. Et c’est en particulier cette question qui a mis le feu aux poudres sur Twitter : "Vous-même, au cours de l’année, avez-vous personnellement rencontré des problèmes (insultes, agressions, ...) avec une ou plusieurs personnes issues des groupes suivants ?". Un sondage où les réponses proposées sont : "origine maghrébine", Roms", "confession musulmane", "origine africaine", "confession (...)

     

  • 28 janvier

     

    La Suède veut expulser jusqu’à 80 000 migrants

    La Suède prévoit d’expulser jusqu’à 80 000 migrants dont la demande d’asile a été ou sera rejetée, a déclaré le ministre de l’Intérieur Anders Ygeman, mercredi 27 janvier. En 2015, 163 000 réfugiés ont déposé une demande d’asile dans le pays. Quelque 55% des 58 000 dossiers traités par l’office suédois ont été acceptés. Lire la suite de l’article sur francetvinfo

     

Articles récents

Articles au hasard