Articles

Accueil > Actualités > Soirée de solidarité pour les Rroms, la population répond présente

 

Soirée de solidarité pour les Rroms, la population répond présente

2 mars 2012

En l’honneur des familles Rroms préoccupées chaque jour par une situation drastique qui leur est imposée, des élans de solidarité et de reconnaissance s’organisent pour tenter d’apporter dans leur quotidien un peu d’aménité. Pour l’occasion, c’est aux côtés de la Fondation Abbé Pierre, de l’Ampil et Med’in Marseille avec le soutien de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, que s’est déroulée la « Soirée de solidarité avec les Rroms » au théâtre Toursky. Un moment riche en événements articulé notamment par une exposition du photographe humaniste Kamar Idir, un film-documentaire en pleine immersion dans le quotidien des Rroms et une création de danse et de musique avec la Compagnie Mémoires Vives.


 

Associatifs, militants, simples habitants ou élus, se sont retrouvés mercredi soir au théâtre Toursky pour honorer la soirée de solidarité pour les Rroms et, par leur présence, témoigner de leur soutien. Au-delà du simple mouvement de fraternité, ce rassemblement a eu une visée pédagogique, celle de la connaissance et de l’empathie. L’exposition « Les Gitans à Marseille », du photographe Kamar Idir présente un intérêt documentaire autant qu’artistique. Elle met son public face à une réalité, celle de l’exclusion et de la précarité de personnes qui ne sont que des Hommes. Mais ces clichés tendent plus vers une invitation à la découverte d’un mode de vie, loin du misérabilisme. La profondeur du noir et blanc et la force de la lumière invitent le regard à faire connaissance, se rapprocher et parfois même s’immiscer au sein d’une population, trop longtemps écartée, ici même, le camp de gitans Ruisseau Mirabeau à Marseille.

JPEG - 64 ko
L’exposition « Les Gitans à Marseille »

Si les actions du quotidien laissent sous-entendre un mépris pour la population Rroms, le manque de chaises pour la diffusion du film-documentaire « Les Rroms, comme les autres, des Hommes », a prouvé que les consciences s’éveillaient et que la cause n’était pas perdue. Fin 2010, Med’in Marseille a suivi, pendant plusieurs mois, trois des dix familles Rroms à qui, après maintes montagnes déplacées par le tissu associatif, une main avait été tendue. Le délégué du préfet de l’époque, Christophe Reynaud, avait proposé un projet d’insertion sociale pour dix familles, confié à l’Association méditerranéenne d’insertion par le logement (AMPIL), qui avaient été logées dans le diffus et à qui avaient été délivrés des titres de séjour provisoire. Ce film, produit par l’AMPIL et la Fondation Abbé Pierre, a pour vocation, de « montrer que des familles qui sortent d’un squat pour aller dans un logement durable, c’est possible » a précisé Kader Atia de l’AMPIL. Seulement, comme l’a rappelé à juste titre Fathi Bouaroua, « le travail qui avait été engagé avec ces familles, c’était avant le discours de Grenoble et donc, (après cette allocution) tout ce qui avait été fait a été détruit. Avant ce discours, la volonté de la préfecture était à l’insertion et avait donné des moyens pour ces personnes. Ensuite, la situation a complètement basculé ». Une situation durant cette dernière année, qui n’a été que le miroir d’une politique discriminatoire menée par le gouvernement sortant.

JPEG - 37.1 ko
Kader Atia (Ampil) et Fathi Bouaroua (Fondation Abbé Pierre)

Chaque intervenant, de la Mission Roms de l’Ampil à la Fondation Abbé Pierre ont exposé leur combat journalier. Un combat pour la Mission Roms qui débute par l’accompagnement de ces familles pour qu’elles soient reçues dignement et qu’elles aient un accès au droit, et qui passe par ce projet habitat et la permanence. Après une rétrospective de cette dernière année où plus d’expulsions ont été intentées que de solutions, Patrick Mennucci maire du premier secteur de Marseille, a rappelé que « la seule solution pour cette affaire » était toujours et encore « la tenue de cette table-ronde », tant attendue et espérée. Une première idée avait été avancée, celle « de se mettre sur une système de répartition (des familles Rroms) dans la ville, où chaque secteur aurait la responsabilité de prendre en charge un certain nombre de familles permettant, de ce fait, une intégration plus rapide, telle qu’elle a été prouvée dans le film ». Le Conseil municipal a rejeté l’idée. Difficile de prendre des décisions, notamment en période électorale, lorsque l’on sait, comme le précise le candidat PS aux législatives, que « 70 à 80% des Français ne veulent pas de Rroms […] et qu’en tant qu’élus, nous sommes soumis à de très fortes pressions de la population ». Faut-il préciser aux 80% que ces populations Rroms sont eux aussi depuis 2007, des citoyens européens ? Jean-Marc Coppola du Front de gauche, suit régulièrement les actions menées envers la population Rrom. Après plusieurs rassemblements dont le dernier en date, en Préfecture, la délégation avait rappelé au préfet son engagement « pour commencer l’intégration d’une cinquantaine de familles, c’est à dire que l’Etat s’engageait à travailler sur la question de l’emploi, du logement, de l’éducation, de la santé. On va relancer cette démarche dès demain ». A bon escient, le candidat aux législatives a rappelé « que les droits de l’homme sont universels et qu’ils doivent être respectés ».

JPEG - 90.5 ko
Patrick Mennucci et Jean-Marc Coppola

Pour l’occasion, le Secours Catholique de Toulon a fait le déplacement avec huit personnes. Ionut Stan, médiateur et animateur en région PACA de l’association, a exposé une situation sur place beaucoup moins discriminatoire avec des projets qui ont été mis en place dès 2004 : « on a eu un projet pilote avec six familles qui visait à les accompagner socialement, à mettre en place une insertion professionnelle par l’instauration de projets économiques, et visant à améliorer l’habitat. On s’est mis en contact avec l’association Caritas blaj (en Roumanie) qui nous a permis d’accompagner et de garder le lien avec les familles en Roumanie et en France. Aujourd’hui, trois familles sont reparties en Roumanie : elles ont une maison et une mini ferme agricole ». Étrangement, la situation à 64 km de la Cité Phocéenne est à l’opposé de la persécution vécue ici.

JPEG - 65.3 ko
« Samudaripen : le génocide des Tziganes », création de 2010. Direction artistique et mise en scène de Yan Gilg, direction artistique de Mickaël Stöll

Le spectacle « Samudaripen : le génocide des Tziganes » mêlant danse hip-hop, slam et jazz manouche, a dévoilé de sombres pages de l’histoire. Cette création de la compagnie Mémoires Vives met en scène cinq danseurs, trois musiciens et un slameur qui retracent l’internement, la déportation et l’extermination des Tziganes internés par Vichy, durant la seconde guerre mondiale. Entre la bande sonore et les effets de lumières, le public a ouvert les yeux sur un spectacle abouti et maîtrisé, véritable clou de la soirée.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 4 février

     

    Brève des Comores

    Vingt cinq candidats ont été retenus pour participer à la présidentielle aux Comores afin de succéder à Ikililou Dhoinine. Selon la règle constitutionnelle d’une présidence tournante tous les candidats sont originaires cette fois-ci de la Grande Comore. La diaspora comme d’habitude est écartée du vote en raison de problèmes techniques mais surtout par peur que les comoriens de France et d’ailleurs soient les arbitres du scrutin. Il y a environ 800 000 habitants dans les trois îles. Nos amis d’outremer sont comme les mexicains qui à trois compte au moins un général, eux c’est un candidat pour 32 000 habitants. Bob là-haut de son paradis de soldat de fortune doit encore en rire. Comment les hommes arrivent à (...)

     

  • 4 février

     

    La réforme de l’orthographe va s’appliquer en septembre

    Écrire "nénufar" avec un "f" ne vaudra plus un zéro en dictée. La réforme de l’orthographe votée en 1990 par l’Académie française va finalement s’appliquer à la prochaine rentrée scolaire, indique TF1. Si les Sages ont voulu simplifier des tournures orthographiques peu évidentes, la nouvelle formule de certains mots fait parfois mal aux yeux. Lire la suite sur BFMTV

     

  • 4 février

     

    Des nouvelles des fronts, de nos armées, des migrations et des débats sur ces thèmes

    France Six arrestations d’apprentis jihadistes soupçonnés d’avoir voulu attaquer des clubs échangistes, il est vrai qu’en France ils manquent d’esclaves sexuelles. Toujours des menaces téléphoniques contre de nombreux établissements scolaires prestigieux : lycées Condorcet, Henri IV… L’école comme le libertinage deux domaines où nos enragés de l’assassinat de masse se sentent étrangers. Le Ministère des Affaires étrangères dément toute participation de la France à une intervention en Libye malgré que les chefs militaires multiplient les rencontres de hauts niveaux avec leurs homologues de la coalition. Pour 2015 on compte 8250 individus radicalisés contre 4015 l’an dernier. Soixante dix pour cent sont des (...)

     

  • 2 février

     

    Marseille : les parents d’élèves dénoncent la vétusté des écoles

    Dans son édition du 2 février, le quotidien "Libération" consacre une série d’articles sur l’état de délabrement avancé de plusieurs écoles primaires de la cité phocéenne. Murs et sols abîmés, équipements inutilisables, problèmes de chauffage : les parents, les enseignants et les élus en appellent au ministère de l’Éducation nationale dans une pétition. Lire la suite surItélé et Libération

     

  • 2 février

     

    Des nouvelles des fronts…et des migrations

    France M. Fabius annonce ce vendredi l’idée de relancer une conférence internationale à Paris sur le conflit entre Israël et la Palestine. Le parti Les Républicains a déposé une proposition de loi pour faire de l’incitation au jihad un délit. Ce même jour le chef d’état-major de l’armée française le général Pierre de Villiers a déclaré que nos forces étaient au déploiement maximum. Il avait aussi rencontré le 22 janvier à Paris son homologue américain le général Joseph Dunford, pour parler d’une participation française à une action en Libye. Ce samedi des défilés en France contre l’état d’urgence. Depuis le début de journée surveillance renforcée autour de trois lycées parisiens. Allemagne De plus en plus (...)

     

  • 1er février

     

    Taubira publie un réquisitoire implacable contre la déchéance de nationalité

    Christiane Taubira est opposée à la déchéance de nationalité et le dira par tout les moyens. Après sa démission surprise du gouvernement mardi dernier, la garde des Sceaux prend à nouveau tout le monde de court en publiant ce jour un essai-réquisitoire sur le terrorisme et contre la mesure, alors que l’examen du projet de loi constitutionnelle doit débuter vendredi prochain à l’Assemblée nationale, révèle France 2. Intitulé "Murmures à la jeunesse", le livre publié aux Editions Philippe Rey tiré à 40.000 exemplaires a été imprimé en Espagne et comme le raconte "Le Monde", distribué aux librairies comme un "livre sous X". Seul François Hollande a pu lire dès le 22 janvier la prose de celle qui était alors (...)

     

  • 1er février

     

    SNCF : des réductions en cas de retard des TER en Paca

    Pour calmer la grogne des abonnés de train en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la SNCF s’est engagée à améliorer la régularité des TER, avec une promesse : en cas de retard, les abonnements coûteront moins chers. Une petite victoire pour les 100 000 utilisateurs des TER en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Leur région et la SNCF viennent de signer un nouveau protocole, vendredi 29 janvier, qui devrait accroître la qualité du service, annonce Le Parisien. Il faut dire que la colère des usagers est grande dans la région avec 18% des trains en retard et 4% de TER annulés en 2015. Une situation qui ne restera plus sans réponse à partir de mai 2016. A cette date, un dispositif d’indemnisation permettra aux usagers (...)

     

  • 1er février

     

    Suède : Des hommes masqués attaquent des migrants

    Plusieurs dizaines d’hommes masqués ont convergé vendredi soir vers le centre de Stockholm pour agresser des migrants, a indiqué samedi la police suédoise. Ils sont présumés être liés au milieu des hooligans et à la nébuleuse néo-nazie. Entre 50 et 100 personnes, masquées ou encagoulées, s’étaient donné rendez-vous vendredi en début de soirée à Sergels Torg, une grande place piétonne de la capitale suédoise où se croisent aussi bien des jeunes, des marginaux que des migrants mineurs non accompagnés. Lire la suite sur 20Minutes

     

  • 1er février

     

    Le JDD publie des sondages sur les préjugés ethniques et religieux qui font hurler les internautes

    En ouvrant le Journal du Dimanche daté du 31 janvier, plusieurs lecteurs ont été pour le moins surpris de découvrir une double page consacrée à "la grande peur des juifs de France" dans laquelle figuraient des sondages sur la perception des Français sur des sujets comme la religion ou la diversité ethnique du pays. Et c’est en particulier cette question qui a mis le feu aux poudres sur Twitter : "Vous-même, au cours de l’année, avez-vous personnellement rencontré des problèmes (insultes, agressions, ...) avec une ou plusieurs personnes issues des groupes suivants ?". Un sondage où les réponses proposées sont : "origine maghrébine", Roms", "confession musulmane", "origine africaine", "confession (...)

     

  • 28 janvier

     

    La Suède veut expulser jusqu’à 80 000 migrants

    La Suède prévoit d’expulser jusqu’à 80 000 migrants dont la demande d’asile a été ou sera rejetée, a déclaré le ministre de l’Intérieur Anders Ygeman, mercredi 27 janvier. En 2015, 163 000 réfugiés ont déposé une demande d’asile dans le pays. Quelque 55% des 58 000 dossiers traités par l’office suédois ont été acceptés. Lire la suite de l’article sur francetvinfo

     

Articles récents

Articles au hasard