Articles

Accueil > Actualités > Soirée de solidarité pour les Rroms, la population répond présente

 

Soirée de solidarité pour les Rroms, la population répond présente

2 mars 2012

En l’honneur des familles Rroms préoccupées chaque jour par une situation drastique qui leur est imposée, des élans de solidarité et de reconnaissance s’organisent pour tenter d’apporter dans leur quotidien un peu d’aménité. Pour l’occasion, c’est aux côtés de la Fondation Abbé Pierre, de l’Ampil et Med’in Marseille avec le soutien de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, que s’est déroulée la « Soirée de solidarité avec les Rroms » au théâtre Toursky. Un moment riche en événements articulé notamment par une exposition du photographe humaniste Kamar Idir, un film-documentaire en pleine immersion dans le quotidien des Rroms et une création de danse et de musique avec la Compagnie Mémoires Vives.


 

Associatifs, militants, simples habitants ou élus, se sont retrouvés mercredi soir au théâtre Toursky pour honorer la soirée de solidarité pour les Rroms et, par leur présence, témoigner de leur soutien. Au-delà du simple mouvement de fraternité, ce rassemblement a eu une visée pédagogique, celle de la connaissance et de l’empathie. L’exposition « Les Gitans à Marseille », du photographe Kamar Idir présente un intérêt documentaire autant qu’artistique. Elle met son public face à une réalité, celle de l’exclusion et de la précarité de personnes qui ne sont que des Hommes. Mais ces clichés tendent plus vers une invitation à la découverte d’un mode de vie, loin du misérabilisme. La profondeur du noir et blanc et la force de la lumière invitent le regard à faire connaissance, se rapprocher et parfois même s’immiscer au sein d’une population, trop longtemps écartée, ici même, le camp de gitans Ruisseau Mirabeau à Marseille.

JPEG - 64 ko
L’exposition « Les Gitans à Marseille »

Si les actions du quotidien laissent sous-entendre un mépris pour la population Rroms, le manque de chaises pour la diffusion du film-documentaire « Les Rroms, comme les autres, des Hommes », a prouvé que les consciences s’éveillaient et que la cause n’était pas perdue. Fin 2010, Med’in Marseille a suivi, pendant plusieurs mois, trois des dix familles Rroms à qui, après maintes montagnes déplacées par le tissu associatif, une main avait été tendue. Le délégué du préfet de l’époque, Christophe Reynaud, avait proposé un projet d’insertion sociale pour dix familles, confié à l’Association méditerranéenne d’insertion par le logement (AMPIL), qui avaient été logées dans le diffus et à qui avaient été délivrés des titres de séjour provisoire. Ce film, produit par l’AMPIL et la Fondation Abbé Pierre, a pour vocation, de « montrer que des familles qui sortent d’un squat pour aller dans un logement durable, c’est possible » a précisé Kader Atia de l’AMPIL. Seulement, comme l’a rappelé à juste titre Fathi Bouaroua, « le travail qui avait été engagé avec ces familles, c’était avant le discours de Grenoble et donc, (après cette allocution) tout ce qui avait été fait a été détruit. Avant ce discours, la volonté de la préfecture était à l’insertion et avait donné des moyens pour ces personnes. Ensuite, la situation a complètement basculé ». Une situation durant cette dernière année, qui n’a été que le miroir d’une politique discriminatoire menée par le gouvernement sortant.

JPEG - 37.1 ko
Kader Atia (Ampil) et Fathi Bouaroua (Fondation Abbé Pierre)

Chaque intervenant, de la Mission Roms de l’Ampil à la Fondation Abbé Pierre ont exposé leur combat journalier. Un combat pour la Mission Roms qui débute par l’accompagnement de ces familles pour qu’elles soient reçues dignement et qu’elles aient un accès au droit, et qui passe par ce projet habitat et la permanence. Après une rétrospective de cette dernière année où plus d’expulsions ont été intentées que de solutions, Patrick Mennucci maire du premier secteur de Marseille, a rappelé que « la seule solution pour cette affaire » était toujours et encore « la tenue de cette table-ronde », tant attendue et espérée. Une première idée avait été avancée, celle « de se mettre sur une système de répartition (des familles Rroms) dans la ville, où chaque secteur aurait la responsabilité de prendre en charge un certain nombre de familles permettant, de ce fait, une intégration plus rapide, telle qu’elle a été prouvée dans le film ». Le Conseil municipal a rejeté l’idée. Difficile de prendre des décisions, notamment en période électorale, lorsque l’on sait, comme le précise le candidat PS aux législatives, que « 70 à 80% des Français ne veulent pas de Rroms […] et qu’en tant qu’élus, nous sommes soumis à de très fortes pressions de la population ». Faut-il préciser aux 80% que ces populations Rroms sont eux aussi depuis 2007, des citoyens européens ? Jean-Marc Coppola du Front de gauche, suit régulièrement les actions menées envers la population Rrom. Après plusieurs rassemblements dont le dernier en date, en Préfecture, la délégation avait rappelé au préfet son engagement « pour commencer l’intégration d’une cinquantaine de familles, c’est à dire que l’Etat s’engageait à travailler sur la question de l’emploi, du logement, de l’éducation, de la santé. On va relancer cette démarche dès demain ». A bon escient, le candidat aux législatives a rappelé « que les droits de l’homme sont universels et qu’ils doivent être respectés ».

JPEG - 90.5 ko
Patrick Mennucci et Jean-Marc Coppola

Pour l’occasion, le Secours Catholique de Toulon a fait le déplacement avec huit personnes. Ionut Stan, médiateur et animateur en région PACA de l’association, a exposé une situation sur place beaucoup moins discriminatoire avec des projets qui ont été mis en place dès 2004 : « on a eu un projet pilote avec six familles qui visait à les accompagner socialement, à mettre en place une insertion professionnelle par l’instauration de projets économiques, et visant à améliorer l’habitat. On s’est mis en contact avec l’association Caritas blaj (en Roumanie) qui nous a permis d’accompagner et de garder le lien avec les familles en Roumanie et en France. Aujourd’hui, trois familles sont reparties en Roumanie : elles ont une maison et une mini ferme agricole ». Étrangement, la situation à 64 km de la Cité Phocéenne est à l’opposé de la persécution vécue ici.

JPEG - 65.3 ko
« Samudaripen : le génocide des Tziganes », création de 2010. Direction artistique et mise en scène de Yan Gilg, direction artistique de Mickaël Stöll

Le spectacle « Samudaripen : le génocide des Tziganes » mêlant danse hip-hop, slam et jazz manouche, a dévoilé de sombres pages de l’histoire. Cette création de la compagnie Mémoires Vives met en scène cinq danseurs, trois musiciens et un slameur qui retracent l’internement, la déportation et l’extermination des Tziganes internés par Vichy, durant la seconde guerre mondiale. Entre la bande sonore et les effets de lumières, le public a ouvert les yeux sur un spectacle abouti et maîtrisé, véritable clou de la soirée.

 



Ecrire un commentaire

 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 24 octobre

     

    Le 24 octobre 2005 disparaissait Rosa Parks

    Le 24 octobre 2005 disparaissait Rosa Parks, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux USA

     

  • 23 octobre

     

    Le Prix Sakharov au médecin congolais Mukwege qui soigne les femmes violées

    Le médecin Denis Mukwege, qui soigne dans sa clinique de Bukavu les femmes victimes de violences sexuelles dans l’est de la République démocratique du Congo, a remporté le prix Sakharov 2014, a annoncé mardi le président du Parlement européen. http://oeildafrique.com/prix-sakharov-au-medecin-congolais-mukwege-soigne-les-femmes-violees/

     

  • 22 octobre

     

    Budget 2015 : polémique autour de l’abstention des ex-ministres

    Un "problème d’éthique" pour le patron du PS, un "manquement au devoir" pour le porte-parole du gouvernement qui jugerait "cohérent" que Benoît Hamon "quitte le PS". L’ex-ministre de l’Education assure lui que la politique actuelle "menace la République". Une crise en trois actes. http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/budget-2015-polemique-autour-de-l-abstention-des-ex-ministres-588431

     

  • 22 octobre

     

    Valls veut "en finir avec la gauche passéiste"

    Dans un entretien à L’Obs, le Premier ministre propose de rassembler toutes les forces progressistes, et pourquoi pas de changer le nom du Parti socialiste. Fin de non-recevoir du Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis. http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/valls-veut-en-finir-avec-la-gauche-passeiste-588671

     

  • 22 octobre

     

    Le Sénat vote la possibilité de destituer le président de la République

    Le Sénat a voté mardi 21 oct une loi afin d’avoir la possibilité de réunir le Parlement en Haute Cour, qui pourrait, en cas de manquements graves, destituer un président de la République. http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/10/22/25002-20141022ARTFIG00062-le-senat-vote-la-possibilite-de-destituer-le-president-de-la-republique.php

     

  • 22 octobre

     

    Marseille : transformer l’essai du forum alternatif mondial de l’eau

    L’association Eau Bien Commun Paca organise en février une grande rencontre euro-méditerranéenne de Marseille sur l’eau (Gremme). http://www.lamarseillaise.fr/marseille/developpement-durable/32537-marseille-transformer-l-essai-du-forum-alternatif-mondial-de-l-eau

     

  • 20 octobre

     

    Intégrisme : De l’équité synode je divorce !

    L’Edito (coupé) décalé d’ Hédi Tarek Omar La république légifère voir interfère dans l’islam au grand dam ou pour la libérté de ces dames, c’est selon... !? Pourtant la laicité est censée garantir la libérté de conscience et permettre à tout un chacun de s’occuper de son culte comme il l’entend. Mais c’est au nom de la libération de la femme que la république légifère sur le voile. Or en matière de libération des moeurs, et de la femme, le récent Synode démontre qu’il n’est pas si compatible que ça avec notre république, c’est vraiment pas très chic. D’où cette question éludée par les médias : pour les soeurs chrétiennes faudra-t-il l’intervention du gouvernement pour qu’elles puissent vallser langoureusement ? Se (...)

     

  • 15 octobre

     

    Région PACA : Pôle emploi expérimente un dispositif de contrôle des chômeurs

    Provence-Alpes-Côté d’Azur fait partie des quatre régions, avec la Haute-Normandie, la Franche-Comté et le Poitou-Charentes où Pôle emploi expérimente depuis juin 2013 des « équipes dédiées au contrôle de la recherche d’emploi ». L’expérimentation consiste à vérifier si les demandeurs d’emploi contrôlés remplissent leurs obligations de recherche d’emploi. Si ce n’est pas le cas, Pôle emploi radie les demandeurs d’emploi. Selon un bilan d’étape révélé en septembre par Le Monde, près de 20% des 2.658 chômeurs contrôlés à Toulon et Manosque avaient reçu un avertissement avant radiation. Au total, 6,5% avaient effectivement été radiés. Pôle emploi se laisse jusqu’à « la fin du premier trimestre 2015 » pour généraliser ou (...)

     

  • 15 octobre

     

    Le Tribunal administratif de Marseille oblige à municipalité à organiser des garderies et des tap

    Dans « l’affaire des rythmes scolaires » un groupe de parents vient d’obtenir une importante décision devant le Tribunal administratif de Marseille. Voir la décision : http://www.marsactu.fr/justice-affaires/le-tribunal-administratif-enjoint-la-ville-a-mettre-en-place-des-activites-periscolaires-36688.html En résumé, le juge somme le maire de tenir les engagements qu’il a pris (en matière de garderie, puis d’activités). Il fixe un calendrier clair et prévoit une indemnisation des familles si celui-ci n’était pas respecté. Cette décision qui oblige la Ville a sortir du flou artistique et du "noyage" de poisson, n’est pas du goût du Maire qui a annoncé qu’il faisait appel devant le Conseil d’Etat. Cet (...)

     

  • 3 octobre

     

    Peut-on compter sur le Monde quand il nous informe que Facebook peut acheter WhatsApp !?

    Ben oui, sauf que selon notre journal référence le montant serai de "19 Milliards soit l’équivalent de : 15 millions d’euros... Les coquilles ça arrive au monde et à tout le monde de la presse. Et si vous en êtes amateur acheter le Canard enchainé yen a des tas, depuis des lustres, rubrique : "À travers la presse déchaînée, Rue des petites perles"... Au fait, pour revenir à l’information du monde, cliquez sur le lien ci-après : http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/10/03/facebook-autorise-a-rachete-whatsapp-par-la-commission-europeenne_4499981_3234.html

     

Articles récents

Articles au hasard