Articles

Accueil > Actualités > Un Ferry boat pour les people de la Méditerranée

 

Un Ferry boat pour les people de la Méditerranée

3 août 2008

Comme chaque année, dès le début des vacances d’été, le port autonome de Marseille ne désemplit pas. Corse, Sardaigne ou Maghreb, sont des destinations toujours aussi prisées. Sans être pour autant des plaisanciers, la plupart des voyageurs demeurent des inconditionnels de la traversée méditerranéenne annuelle. Franchir les rives du Lacydon pour atteindre celles du « Couchant », sans être dénué de magie ou de nostalgie persiste souvent à être pour certains passagers, un véritable parcours du combattant.


 

Le départ estival pour le Maghreb s’est érigé au fil des années et des générations en une véritable tradition, presque comme un pèlerinage. Les moyens de transports varient mais la même envie de retrouver famille, amis, racines, ou simplement soleil et belles plages, demeure.
Pour le départ tant attendu, il y a bien sûr les inconditionnels de l’avion, un moyen à la fois rapide et efficace. Pour d’autres, la traversée en mer reste une nécessité ou un choix délibéré. Mais dans tous les cas, un parcours bien singulier.
Aït Bouali, un passager en provenance d’Argenteuil en attente dans le hangar du port réservé aux personnes véhiculées, de son embarquement pour l’Algérie, explique :

« Je pars souvent en bateau pour l’Algérie avec une voiture, car sur place c’est plus pratique. J’ai perdu une heure pour trouver l’entrée du port. C’est très mal indiqué.
Une fois, il m’est arrivé de dormir sur une aire d’autoroute pour ne pas manquer le départ. Et lorsqu’on arrive enfin au port, nous devons faire face à d’autres problèmes. Il faut faire attention au vol, gérer l’attente des bateaux souvent en retard, la chaleur, la promiscuité.
Il n’y a même pas où acheter une bouteille d’eau pour les enfants qui attendent sous la chaleur. Je suis retraité et dans de telles conditions, je préfèrerais à l’avenir m’abstenir de partir en Algérie
 ».

JPEG - 90.9 ko
Un trajet qui donne le tourniquet

Des désagréments que d’autres partagent dans le Terminal 3 de la gare maritime réservé aux passagers internationaux véhiculés et qui traite plus de 620.000 voyageurs par an selon les chiffres du PAM (Port autonome de Marseille).

Une mère de famille de la région parisienne, en partance pour la Tunisie, tout en notant un « léger mieux » par rapport aux années précédentes, souligne :
« Je rentre presque tous les deux ans en bateau depuis une vingtaine d’années. Les conditions d’attente sont meilleures qu’avant où l’on attendait une journée entière exposés au soleil. Malgré tout il y a encore beaucoup à faire. Ce n’est pas assez spacieux notamment pour l’espace voitures. Les voiries sont toutes à revoir, les sanitaires également et urgemment.
Un espace pour enfant serait le bien venu. On nous parle d’un lieu de culte sur les brochures mais c’est secondaire, ce qui compte en priorité, c’est le bien-être des voyageurs
 ».

JPEG - 96.9 ko
Une attente aussi longue que la file de voiture

Du côté des passagers piétons, ce n’est guère le grand luxe non plus, loin s’en faut.
Dès l’accès au port, au bas du boulevard des Dames, presque au pied de la Major, un autre périple et pas des moindres attend ces voyageurs à pied.

JPEG - 105.5 ko
Une ambiance de souk

Une passagère allemande mariée avec un algérien et qui voyage en bateau à destination d’Alger depuis 1978 confesse :
« Depuis 1978, certaines choses n’ont pas changé. Il y a un manque d’attention énorme vis-à-vis des voyageurs pour le Maghreb. C’est un peu la misère et comme on sait que les gens ne ripostent pas, on se croit tout permis. Peu importe le passé des deux rives de la Méditerranée, je trouve que l’on devrait instaurer des relations plus commerciales, plus saines ».

Souvent très chargé, les passagers à destination du Maghreb emportant effets personnels, cadeaux pour la famille, souvenirs, n’ont d’autres choix que de faire appel aux porteurs moyennant rétribution.

JPEG - 87.3 ko

Pour ceux qui voudraient tout de même tenter l’aventure entre l’entrée à l’embarquement et le ferry, en ne comptant que sur leurs biceps, force et résistance physique sont alors de rigueur. Un trajet à pied de plus d’un quart d’heure sur la passerelle conduisant au bateau attend ces marcheurs effrénés et bien chargés.

JPEG - 87.7 ko
JPEG - 59.1 ko

Un membre du groupement des porteurs de bagage commente :
« On constate que c’est dur économiquement pour ces passagers, ils sont moins chargés qu’avant. Dans tous les cas, c’est en été et pour le Maghreb qu’il y a le plus de travail pour les porteurs. Pour la Corse en revanche, il n’y a plus de porteurs. Les passagers sont très peu chargés et ils ont des navettes gratuites à leur disposition pour les déposer au bateau donc ils n’ont plus besoins de nous ».
La gare maritime de la Major qui devrait accueillir en priorité les trafics internationaux (Algérie, Tunisie) selon le PAM et qui a été inaugurée en juin 2006 après des travaux qui ont débuté en mars 2004, connaît encore aujourd’hui un vaste chantier de construction- déconstruction. Malgré tout elle reste bien opérationnelle et connaît une activité florissante. Les trafics avec la Corse ont progressé de 16,6% entre 2000 et 2004 ; ceux avec le Maghreb de 40% entre 2000 et 2005. Passant souvent du simple au double pour la période estivale.

JPEG - 75.5 ko

Le port autonome de Marseille qui a investi 16 millions d’euros pour la seule construction de la gare de la Major devrait pourtant se réjouir du trafic portuaire qu’il génère et aller plus avant dans la qualité de l’accueil ainsi que celui des infrastructures.
Pourtant, analyse Alain Izard, directeur délégué de la SNCM des lignes Maghreb, malgré une amélioration :
« Les conditions d’accueil pour le Maghreb sont à même la limite. Il y a un manque de surface pour les voitures et les piétons. La salle d’attente est trop petite. Il devrait y avoir des zones d’ombres sur le quai. Pendant la période estivale, nous sommes débordés, le trafic passe du simple à plus du double. Même si certains bateaux ne sont utilisés que pour cette période, il est néanmoins difficile d’aménager une partie de l’activité portuaire pour seulement six semaines. Ce n’est pas rentable pour le port ».

JPEG - 76.1 ko

Dans un tel contexte, et cinq ans après l’inauguration de la gare de croisière MPCC (Marseille Provence Cruise Center), ainsi qu’un total de près de 60 millions d’euros d’investissement, le port autonome de Marseille qui compte sur la gare passagers de la Major pour dépasser rapidement le seuil des 2 millions de passagers par an, a encore semble t-il de beaux jours devant lui.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • Novembre 2017

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • Novembre 2017

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • Octobre 2017

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • Octobre 2017

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • Octobre 2017

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • Septembre 2017

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard