Articles

Accueil > En direct de Marseille > L’actu marseillaise > Jacques Pradel : La voix d’un pied noir progressiste en faveur des (...)

 

Jacques Pradel : La voix d’un pied noir progressiste en faveur des migrants.

22 décembre 2017

Cette semaine, nous l’avons consacré à la question des migrants. Aux témoignages, nous rajouterons une ultime voix qui permettra d’avoir une réflexion plus profonde sur la question de la migration. Car il fut un temps que l’on a tendance à oublier dans le débat actuelle sur l’immigration "subie", C’est qu’il y a eu une migration dans l’autre sens plus que subie ! plus sanglante : La colonisation ! Non ce n’est pas un paradoxe que ce point vue soit exprimé par Jacques Pradel, qui représente l’ ANAPNA (l’Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis). En effet c’est le président d’une association qui lutte contre l’image négative des pieds-noirs, trop longtemps présentés comme des irréductibles défenseur du système colonial. Or justement non, même s’il souhaite réconcilier les mémoires, il milite pour d’autres types d’échanges plus fraternels car « l’amitié entre les peuples existe » il en est convaincu. Lui qui a connu l’exil il voit arriver des migrants avec bienveillance... Explications à entendre dans cette vidéo :


 

Photo additionnelle de Jacques Pradel pour référencement et tag sur les réseaux sociaux :

JPEG - 108.9 ko
Jacques Pradel, militant communiste, retraité de la recherche (CNRS), milite pour une autre mémoire non rancunière, nous avons eu la chance chez Med In Marseille, de l’avoir eu comme intervenant lors d’une conférence co-organisée avec l’Espace Franco-Algérien, un partage qui avait fait avancer la question de la conciliation des mémoires en 2011.

 

 

Autres articles En direct de MarseilleL’actu marseillaise

 

Articles récents

Articles au hasard