Articles

Accueil > Actualités > L’ancien président, François Hollande, en visite à Marseille : « Le quartier me (...)

 

L’ancien président, François Hollande, en visite à Marseille : « Le quartier me montre ce qu’il est capable de faire »

3 novembre 2017

François Hollande est venu, jeudi 2 novembre, en visite au centre Anaris Consulting Marseille, dans le 15ème arrondissement, au titre de la Fondation « La France s’engage ». Ce centre est un mélange des genres, en plein cœur des quartiers nord où un club professionnel de Boxe Thaï, fondé par Karim Tachouaft, côtoie un centre de formation aux métiers de la sécurité, impulsé par l’entreprise nationale Mondial Protection. Un mixte de ce que les quartiers peuvent créer quand ils en ont l’opportunité. « La politique de la ville est une priorité, non seulement pour les quartiers, mais aussi pour l’avenir du pays, puisque c’est ici qu’il y a une énergie qu’il faut capter », a rappelé François hollande, à cette occasion.


 

François Hollande dans la cité des Bourely

Dans la petite cité des Bourely, non loin de la cité de Kallisté, 15ème arrondissement, dans une salle de cours, des enfants de primaire et de collège, censés faire leur devoir ne parviennent pas à se concentrer. Trépignant d’impatience, ils veulent tous voir, l’ancien président, François Hollande, qui en personne, est bel et bien, présent attenante, discutant avec les associations du quartier. Dans le cadre de la Fondation « La France s’engage », qui finance des projets innovants de l’économie sociale et solidaire, l’ancien président de la République, François Hollande est venu visiter à Marseille, le centre Anaris consulting, qui regroupe le club de de boxe thaï , ou Muay Thaï, créé par Karim Tachouaft, un centre de formation au métier de la sécurité, une salle de sport, une salle de boxe et des salles dédiées au soutien scolaire auprès des enfants et des cours du soir pour adultes. Et ce matin, c’est la pleine effervescence, la présence de l’ancien président a attiré journalistes et photographes. Marie-Arlette Carlotti, l’ancienne députée PS de la 5ème circonspection des Bouches Du Rhône, qui l’accompagnait a tenu à préciser que François Hollande souhaitait privilégier un tête-à-tête avec les habitants et les associations, loin des caméras, pour que les gens puissent parler librement.
A la sortie de la visite, François Hollande a souligné que « « Bien sûr, il y a encore un taux de chômage très élevé dans ces quartiers, mais il y a une énergie très élevée et une grande vitalité. » Et « ici, on voit qu’il est possible, sans qu’il y ait de moyens publics de faire des choses »

François Hollande félicite un jeune du quartier qui est rentré à la faculté de droit

Ce coup de projecteur médiatique apporté au travail réalisé par Karim Tachouaft, et le groupe national Mondial Protection, spécialisé dans les services de sécurité, avec à sa tête, Pascal Kiekens, est inespéré et bienvenu. Pour les protagonistes, c’est l’occasion de montrer leur savoir-faire : « Plus de 200 stagiaires sont passés par le centre de formation et tous ont maintenant un CDI », a expliqué Karim Tachouaft à François Hollande. Mais surtout le lieu apparait comme un véritable poumon, insufflant un cycle vertueux pour petits et grands et créant un lien social important, en plein cœur des quartiers, où pas une seule entreprise n’aurait pris le risque d’investir une centime. Et pourtant, en véritables pionniers, le groupe Mondial Protection et Karim Tachouat l’ont fait, avec tous les risques des risques qu’il est important de saluer.
« C’est important que ce soit le quartier qui m’accueille et montre ce qu’il est capable de faire ». Il a dit qu’il n’était pas là pour prêcher une bonne parole mais plutôt, pour « entendre cette parole qui m’est adressée sur ce qui a été fait et ce qui a réussi et ce qui reste encore à faire ».

L’éducation, au cœur de la problématique des quartiers

L’ancien président rencontre Dominique Yapo N’Cho, (au centre) l’entraîneur de la salle et figure de la Kallisté

Dominique Yapo N’Cho, est l’entraîneur de la salle de sport. Originaire de la Côte d’Ivoire, Habitant La Kallisté, à deux pas, ce père de famille engagé, fait un peu ici, office « de sage ». Il travaille dans la sécurité, pratique divers arts martiaux et la boxe, à haut niveau et entraîne petits et grands dans le centre. Tous le respectent. Selon lui, la question de l’éducation est au cœur de la problématique des quartiers. Il estime que les parents ont un rôle fondamental à jouer pour suivre leurs enfants et éviter qu’ils ne traînent dans la rue. Accueillir des enfants et des jeunes, dans ce centre est donc primordial.

Ce voyage a été organisé au titre de la fondation « La France s’engage », que François Hollande préside désormais, depuis le mois de septembre dernier. Programme de soutien à l’innovation sociale, initiée par l’Etat en 2014, avec le soutien de l’entreprise Total, cette fondation est un hybride, privé, public. Elle est dotée de 30 millions d’euros annuels, dont plus de la moitié provient des donateurs privés tels que Total, Andros, Artémis, BNP Paribas, 8 autres millions sont issus de fonds publics. La Poste, la Caisse des dépôts sont aussi ses partenaires. Elle soutient des associations, fondations ou entreprises du secteur de l’Economie sociale et Solidaire, sélectionnées pour la pertinence de leur projet dans le domaine de l’éducation, la santé, la citoyenneté, l’écologie, la culture, la solidarité. En janvier 2017, François Hollande avait plaidé pour pérenniser La fondation, et la faire reconnaître d’utilité publique et attirer de nouveaux investisseurs privés. En septembre 2017, il est élu à la présidence de la Fondation et rappelle que : « La cohésion sociale et nationale ont été, et seront toujours au cœur de mon action. » Cette fondation, c’est, même s’il s’en défend, aussi une façon de faire de la politique sans en avoir l’air.

François Hollande pose pour la photo souvenir avec un élève qui rentre en 1er année de médecine

L’ancien président a tenu à préciser : « C’est important que ce soit le quartier qui m’accueille et montre ce qu’il est capable de faire et que ce ne soit pas moi qui vienne faire de la bonne parole mais plutôt qui vienne entendre cette parole qui m’est adressée sur ce qui a été fait et ce qui a réussi et ce qui reste encore à faire ».
En partant, il a serré chaleureusement la main de Karim Tachouaft, en lançant : « Karim, bravo, c’est pour vous que je suis venu. » Et il a rajouté : « A bientôt »....

Pour lire les autres articles sur notre site concernant concernant le club de boxe et la société Anaris Consulting
http://www.med-in-marseille.info/a-marseille-nord-le-groupe-mondial.html
http://www.med-in-marseille.info/Dans-les-quartiers-Nord-le-Muay.html

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard