Articles

Accueil > Actualités > "La Galère" autour de la rénovation urbaine

 

"La Galère" autour de la rénovation urbaine

7 septembre 2011

La seconde édition du festival de Radio Galère 88.4 se tenait ce week-end à la Belle de Mai. Au menu, concerts, animations, expositions, rencontres, mais aussi des débats. Associations, collectifs et habitants ont pu notamment se glisser derrière le micro pour aborder le thème de la rénovation urbaine et des inégalités autour du logement. Partage d’expérience, coups de coeur et coups de gueule ont fait vibrer les ondes de la célèbre radio marseillaise. Retour sur un échange orchestré, poing levé, par Etienne Bastide et Yeter, deux animateurs emblématiques de la station.


 

Galère de l’accés au logement, galère de la rénovation, galère des loyers ou galère des expulsions locatives, la radio éponyme a placé ce forum participatif sous le prisme des luttes. Habitants et associations ont pu faire part de leurs expériences et partager leur engagement. Et c’est avec un premier focus sur la porte d’Aix que le débat s’est ouvert. Retour sur le feuilleton rocambolesque de l’été : affaire du parking, expulsion des Roms, cette porte, point d’entrée et de sortie de la ville, mais aussi lieu d’accueil de différentes manifestations, est maintenant placée sous le joug des CRS. Tout un symbole de rassemblement et de résistance désormais effacé pour Nouredine Abouakil de l’association Un centre-ville pour tous. « En 2005, la marche mondiale des femmes y est passée. Beaucoup de choses se passent là-bas et maintenant, ce sont les fourgons de CRS qui cernent l’arc de triomphe ».

JPEG - 205.3 ko

Un symbole envolé, mais surtout un préalable à la rénovation urbaine, souligne Sarah, étudiante en urbanisme : « On envoie les CRS porte d’Aix et on déblaye ; et maintenant c’est au tour du marché aux puces. On dit aux populations : regardez comme c’est insalubre et puis, on sort ces discours sur la dégradation du quartier, sur la sécurité, des discours qui servent de faire-valoir à cette rénovation ». Des indices qui ne trompent pas pour les associations. Celles-ci s’inquiètent du devenir du marché aux puces de la Madrague, voyant les vendeurs de l’extension du marché se faire confisquer leur marchandise depuis quelques semaines. Ce haut lieu de la consommation marseillaise devrait en effet être rayé de la carte et transformé en un "marché des 5 continents". une menace pour tout le quartier des Crottes et de Bougainville, pour lesquels ce marché représente une importante source d’activités, selon les militants.

Euromed en ligne de mire

Egalement dans le viseur des associations et des habitants : la rénovation menée rue de la République, qui habite encore tous les esprits. Locataires chassés de leurs logements, méthodes de voyous, Nouredine Abouakil ne mâche pas ses mots : « on a vidé des appartements pour en tirer une rentabilité plus forte, les familles ont résisté et des méthodes de voyous ont été employées pour faire partir les habitants. Ce n’était qu’une première étape de la rénovation urbaine, le projet de la rue de la République n’appartient ni à Euromed 1 ni 2, mais a été livré à la spéculation financière, sans encadrement juridique public. »

JPEG - 169.2 ko

Même constat sur toutes les lèvres quant à Euromed : ce projet est bien loin de servir les intérets des habitants. Le second volet, Euromed 2, est en effet perçu comme une simple spéculation immobilière, représentée par des quartiers qui accueilleront des résidences à haute qualité environnementale, des hôtels, des bureaux. Pour Sarah, il s’agit simplement de prendre l’écologie comme argument pour augmenter les loyers. « Déjà avec Euromed 1, la mixité sociale était vue à l’envers, on rénovait en gentryfiant le quartier », commente la jeune femme. Ce programme de rénovation urbaine, censé être le plus grand d’Europe, a perdu tout son sens pour cette dernière : « On est dans une logique de concurrence entre les grandes villes européennes, on en arrive à une économie de résidentilisation : il faut attirer les centres de commandement et donc séduire par des bureaux, du tertiaire,... Il n’y a aucun discours social dans ces projets, ce n’est qu’une opération de séduction pour les classes montantes ».

JPEG - 174.4 ko

Manque d’information des populations autour du projet, manque de concertation, intimidations, tous les travers d’Euromed ont été passés à la loupe et partout, le même constat : derrière ce projet se dessine l’ambition non avouée de reléguer les plus pauvres en périphérie. Jean-Marc Ega du comité Mam’Ega témoigne : « on est dans une logique de reconquête du centre-ville, on repousse les populations paupérisées vers le nord de Marseille. La mixité sociale n’existe plus : dans les quartiers des XIIIe et XIVe arrondissements, avant, il y avait de la mixité, une dynamique de quartier, une diversité au sein de la population représentée par différents métiers, car il y avait des possibilités de travailler autour du port. Cela n’existe plus, il n’y a plus que deux communautés ghettoïsées : maghrébine et comorienne. Il y a un total désengagement du service public, des petites associations, il n’y a pas de prévention politique, il y a là un énorme chantier ».

Le recours aux tribunaux comme moyen d’action

Si le manque de concertation est clairement pointé du doigt par les associations, les militants misent aussi sur leur propre détermination à se faire entendre et ceci, par tous les moyens. Dans ce sens, pour Alain Laval de la Confédération syndicale des familles, la lutte entreprise par les habitants de la Savine est exemplaire. « Les bailleurs sociaux ont juste reçu le loyer et laissé dans l’abandon les locataires », s’insurge le militant. Pour Jean-Luc Duriez, autre membre du syndicat : les bailleurs n’ont pas pris leurs responsabilités : « ils ont mal géré, attendu, et résultat : c’est le public et l’ANRU qui doivent intervenir. »

Pour faire face aux marchands de sommeil et aux spéculations, les militants sont désormais prêts à se tourner vers la justice et ils l’ont déjà prouvé, notamment à travers les actions entreprises par l’association Un Centre-ville pour tous. Nouredine Abouakil rappelle que grâce à une action en justice, la société Marseille République a fini par être condamnée pour avoir abandonné un immeuble. Jean-Luc Duriez met ainsi en avant l’importance de former les militants afin qu’ils soient capables de décoder les textes juridiques.

JPEG - 205.3 ko

La parole citoyenne du début semble bien s’être transformée, depuis, en parole militante, avec au centre, des associations prêtes à rallumer la mèche. « On obtiendra des résultats par la mobilisation de tous : par des manifestations, par le recours au juridique, par le squat des sièges des bailleurs, s’il le faut, tout est possible », prévient Alain Laval. Des moyens d’action indispensables qui éviteront peut être l’apparition de bidonvilles, souligne Nouredine Abouakil : « Les bidonvilles n’existeront pas à Marseille, mais il y aura des logements précaires, des taudis si on laisse faire ». Une existence conjuguée au futur ? Pas si sûr, pouvait-on entendre murmurer du côté du public. Pour vérifier, il suffit en effet simplement de se pencher sous quelques passerelles d’autoroutes. A chacun ensuite de décrire avec ses propres mots ce qu’il y voit. Une chose est sûre : la rénovation urbaine n’est pas encore passée partout et pour tous, parole de galère !

 



Ecrire un commentaire

 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 13 mai

     

    Qui sont ces jeunes qui tombent sous les balles à Marseille ?

    Depuis le début de l’année, dix personnes ont trouvé la mort à Marseille et dans sa proche périphérie, victimes de règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants. Dix jeunes dont les prénoms font la une de l’actualité avant de retomber dans l’anonymat. Mais qui sont-ils ?...Lire l’article >> FranceInfo

     

  • 13 mai

     

    Un ambassadeur de France dénonce un "racisme abject" et démissionne

    Un ambassadeur qui claque la porte, ce n’est pas chose courante dans le monde feutré du ministère des Affaires étrangères. Zair Kédadouche, ambassadeur de France en Andorre, a pourtant démissionné le 1er avril. Diplomate atypique, cet ex-footballeur professionnel passé par les cabinets gouvernementaux dénonce les discriminations raciales dont il aurait fait l’objet au quai d’Orsay...Lire l’article >> FranceInfo

     

  • 13 mai

     

    Du Cannabis cultivé en France !

    Trois cents pieds de cannabis ont été découverts dimanche 4 mai à Nîmes, à la suite d’un début d’incendie, dans un appartement consacré à cette culture illégale. La nouvelle ne surprend plus vraiment...Lire l’article >> LeMonde

     

  • 12 mai

     

    Au port de Fos, l’accès au fleuve n’est pas tranquille

    En 2013, le trafic fluvial représentait moins d’un conteneur sur dix pour le Grand port maritime de Marseille (GPMM). Faire passer les marchandises par le Rhône fait partie des axes de développement du port. Mais pour rendre ce mode de transport attractif, de nombreux aménagements sont à prévoir. Avec une facture très lourde à la clef...Lire l’article >> MarsActu

     

  • 12 mai

     

    Les baisses d’impôts annoncées pour les Français modestes

    Manuel Valls a donné ce dimanche soir des précisions sur les baisses d’impôts annoncées pour les Français modestes : les mesures qui seront débattues en juin concerneront environ 650 000 ménages, qui redeviendront non imposables...Lire l’article >> Express

     

  • 12 mai

     

    La coupe du monde au Brésil, est-ce un bon choix ?!

    Dans un mois pile, le Brésil accueillera le premier match de la Coupe du Monde de football. Si les supporteurs et les joueurs sont déjà quasiment prêts, ce n’est pas le cas sur place, où des stades ne sont toujours pas terminés, et la tension toujours latente, entre menaces sécuritaires et contestation sociale. L’inquiétude grandit...Lire l’article >> FranceInfo

     

  • 12 mai

     

    Après le silence de Taubira pendant « La Marseillaise », le FN intervient

    La présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, a reproché dimanche 11 mai à la garde des sceaux, Christiane Taubira, de ne pas avoir chanté La Marseillaise lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, la veille, dans les jardins du Luxembourg à Paris... Lire l’article >> LeMonde

     

  • 9 mai

     

    Poutine en Crimée un 9 Mai !

    Comme chaque année, la Russie commémore le 9 mai la victoire de 1945 sur l’Allemagne nazie avec un défilé sur la place Rouge. Vladimir Poutine aurait choisi cette date symbolique pour son premier déplacement en Crimée, malgré la mise en garde, notamment, d’Angela Merkel. Lire l’article >> FranceInfo

     

  • 9 mai

     

    Lunette : la prise en charge par les mutuelles plafonnée à 450 euros

    Les opticiens auraient été entendus. Le gouvernement prévoit de limiter la prise en charge des lunettes par les mutuelles à 450 euros à partir de 2015, et non plus son abaissement progressif à 300 euros en 2018...Lire l’article

     

  • 7 mai

     

    Guy Teissier veut (un peu) politiser la communauté urbaine de Marseille

    Sa campagne à lui, c’était la communauté urbaine. Candidat ce lundi à la succession d’Eugène Caselli, l’ex-maire UMP des 9e et 10e arrondissements Guy Teissier doit composer entre volonté d’une gouvernance plus politique et nécessité de rassurer les maires des autres communes... Lire l’article >>MarsActu

     

Articles récents

  • 17 juillet 2014



    « Le coeur sur la main »
  •  

  • 16 juillet 2014



    Israël massacre, des marseillais ripostent vaillemment et leurs élus se cachent lamentablement
  •  

  • 10 juillet 2014



    Dans les bras de Bahia #8
  •  

  • 8 juillet 2014



    Pelé vs Guarrincha Ou la différence entre le rêve et la réalité
  •  

  • 4 juillet 2014



    Féminité, Sensualité, liberté #7
  •  

  • 30 juin 2014



    Nuit de fête #6
  •  

  • 27 juin 2014



    A Marseille, des supporters algériens one, two, tri Happy ! mais privés d’histoires.
  •  

  • 26 juin 2014



    L’espace Franco-Algérien scandalisé par l’arrachage de la plaque commémorative du 8 Mai 1945
  •  

  • 25 juin 2014



    Un drapeau algérien peut cacher un maillot de l’équipe de France.
  •  

  • 23 juin 2014



    Retrouver le peuple, oui, mais quel « peuple » ?
  •  

  • 20 juin 2014



    Le groupe parlementaire d’amitié France-Algérie joue les prolongations …
  •  

  • 20 juin 2014



    Bienvenue à Salvador de Bahia #5
  •  

  • 19 juin 2014



    Oscar Micheaux, précurseur et « monstre sacré » du cinéma afro-américain
  •  

  • 19 juin 2014



    ZUMBI #4
  •  

  • 18 juin 2014



    Le pays de la canne #3
  •  

  • 17 juin 2014



    Récife, premiers pas, premiers contacts #2
  •  

  • 16 juin 2014



    NOUVELLES d’un voyage au BRESIL #1
  •  

  • 12 juin 2014



    Fête et histoire défaite du 8 mai 1945....
  •  

  • 11 juin 2014



    A couteaux tirés chez les Le Pen
  •  

  • 11 juin 2014



    CAF, chemin de Gibbes, la colère des allocataires contre la fermeture des guichets.
  •  

Articles au hasard

  • 15 juillet 2011



    Sous le drapeau, une expo révolutionnaire
  •  

  • 14 octobre 2010



    Rue de la République : la réhabilitation se poursuit, les expulsions aussi
  •  

  • 3 mai 2010



    Semaine de l’Esclavage à Marseille : ce nécessaire travail de mémoire
  •  

  • 11 décembre 2013



    Momo Bouzidi, trente ans de scène, de musique et de poésie
  •  

  • 30 septembre 2011



    Une flottille de la Solidarité pour le printemps
  •  

  • 10 septembre 2010



    Propos « racistes » de l’élu UMP Chasssain l’indignation prend de l’ampleur…
  •  

  • 8 mars 2012



    Salim Laïbi le pourfendeur des politiques et du système, candidat aux législatives 2012 !
  •  

  • 21 février 2013



    Foot : Les clubs des quartiers nord butent sur le manque de moyens.
  •  

  • 27 septembre 2012



    De gauche comme de droite, la mobilisation reste active
  •  

  • 18 septembre 2011



    Préavis de désordre artistique sur la ville
  •