Articles

Accueil > Actualités > Familles rroms installées par l’archevêché : l’humanisme a ses raisons que la (...)

 

Familles rroms installées par l’archevêché : l’humanisme a ses raisons que la politique ignore

25 février 2012

Dix familles, soit une vingtaine d’enfants et le double d’adultes, se sont installées dans l’effervescence jeudi matin, dans un lieu mis à disposition par l’archevêché de Marseille. Le cœur de la bâtisse inoccupée, située dans le quartier St-Pierre et gérée par l’AMPIL, bat de nouveau avec leur arrivée. Un emménagement teinté d’excitation contenue et finalement quiet, malgré la fronde opposée par les détracteurs du projet - CIQ et maire de secteur en tête. Ces derniers ont renoncé à manifester ; le bras de fer s’est joué la veille sur le terrain administratif, avec la délivrance d’OQTF à tous les Rroms mis à l’abri.


 

JPEG - 21.8 ko
Photo : A.-A. M

D’une église l’autre, d’une vie à l’autre. Ils quittent un terrain jouxtant l’édifice de St-Martin d’Arenc (Marseille 2e), frappée d’un arrêté de péril, pour un bâtiment de l’archevêché avec vue sur l’église St-Pierre (5e). Ils quittent des tentes pour un toit, le froid pour le soleil qui baigne à travers d’immenses fenêtres les pièces encore un peu nues. Dix familles rroms sont entrées jeudi matin dans un lieu mis à disposition par Mgr Pontier et dont la gestion a été confiée à l’AMPIL (Action méditerranéenne pour l’insertion sociale par le logement).

L’archevêque de Marseille s’était illustré en 2010 en cosignant avec deux autres représentants de la foi chrétienne une lettre dans laquelle ils en appelaient à « des solutions [...] individuelles, généreuses, raisonnables ». Face à l’inanité de l’interpellation des pouvoirs publics, qui au contraire et malgré la rudesse de l’hiver ont renforcé les mesures d’éloignement et d’expulsion de campements ces derniers mois, l’archevêché a décidé de prendre le taureau par les cornes en ouvrant pour quelques mois l’une des maisons de son parc foncier.

L’information avait fait bondir comité d’intérêt de quartier et par ricochet Bruno Gilles, maire des 4e et 5e arrondissements. « [...] Je suis chrétien, mais ma casquette d’élu m’oblige à soutenir la population. Le quartier n’en veut pas. Ça va juste faire monter le Front national », déclarait l’édile à La Provence mercredi.
Mgr Pontier n’a pas souhaité répondre à l’estocade. Une ligne de conduite suivie par le prêtre présent lors de l’aménagement le lendemain : « Revenez dans un mois ou deux. Pour l’instant, rien ne sert de parler. Il y a un temps pour crier et le temps de l’apaisement », analyse-t-il, sûr que le voisinage ne fera bientôt plus attention aux nouveaux arrivants.

Le mécontentement gronde encore pour l’instant. A un sit-in initialement prévu par des riverains emmenés par le CIQ, afin d’empêcher l’entrée des familles, se sont substitués quelques voisins venus pour certains tout sauf pour leur souhaiter la bienvenue. D’autres se sont montrés plus accorts.
La tentative d’empêchement a en fait pris un tour plus redoutable, investissant le champ administratif : la veille de l’installation, les ressortissants roumains rroms ont reçu une Obligation de quitter le territoire français... Les associations du Collectif Rroms doivent entamer un recours.

Jeudi, sur « instructions », les forces de l’ordre se sont présentées ; simple « prise de contact », elles resteront à distance.

Et tandis qu’enfants et adultes prennaient connaissance de leur nouveau chez-eux, soixante-dix « Gens du voyage » étaient dans le même temps expulsés du terrain surplombé par Grand Littoral, annonçait Rencontres Tsiganes, alimentant un peu plus la confusion entretenue entre « Voyageurs » et Rroms d’Europe de l’Est. Le préfet délégué à l’Egalité des chances Raphaël le Méhauté, en charge d’une mission de concertation préalable à une éventuelle table ronde sur le sujet soutenait dans le quotidien local le besoin selon lui de « clarifier si l’on parle de Gens du voyage, de Roumains ou de Rroms selon les localités ». Alors que, comme justement souligné par notre confrère, la situation des premiers relève du schéma départemental dédié.

Une actualité qui échappe un peu aux enfants qui s’égayent dans un immeuble de la place Pol Lapeyre. La perspective d’une vie adoucie, sûrement.

 



Ecrire un commentaire

 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 30 septembre

     

    4e EDITION DES PRIX DE LA CHARTE DE LA DIVERSITE, appel à candidature

    IMS PACA organise pour la quatrième année consécutive les Prix de la Charte de la Diversité avec le soutien du Secrétariat Général de la Charte de la diversité, de la Préfecture de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la DIRECCTE, du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité et des réseaux régionaux d’entreprises. Depuis quatre ans, les Prix de la Charte de la diversité distinguent par différentes catégories les entreprises les plus innovantes et performantes en matière de management de la diversité et de lutte contre les discriminations : * Prix Egalité professionnelle hommes-femmes * Prix de la politique handicap * Prix de la (...)

     

  • 30 septembre

     

    Un nouveau français emprisonné, pris en otage par Israël...

    En apprenant l’arrestation de Raed Abubadawia, un Franco-Palestinien, professeur de droit international à l’université de Naplouse, j’ai tout de suite pensé au cas de Salah Hamouri, un étudiant de 19 ans qui avait été arrêté en 2005. Le civil Hamouri avait été jugé et condamné par un tribunal militaire, un machin arbitraire, illégal au regard du droit international. Salah avait été enfermé sept années dans une prison israélienne et à l’époque, sans surprise, les autorités françaises (la droite était au pouvoir, le PS n’aurait pas fait mieux) n’avaient pas levé l’orteil pour le sortir de sa merde... la suite à lire ici : (...)

     

  • 30 septembre

     

    Encore de sa faute : Hollande laisse tomber la pluie... à Montpelliers

    Actu du 30/09/2014 : Un petit mot de Romulald Dzomo, toujours aussi rigolo : Développement personnel, coach personnel, marketing social. Je me perds avec toutes ces préconisations en temps de crise. Même l’eau a cessé de couler sur Hollande pour envahir Montpellier. C’est tout vous dire ! De là à ce que la politique familiale soit passée en viande tartare. Ils n’achèteront plus des écrans plats. C’est déjà S’aa (lire ça). C’est ma ville d’origine. Mais la gauche est devenue le VRP de la droite. Elle casse les monopoles. Je ne suis pas contre. C’est comme du Hong Kong (...)

     

  • 19 septembre

     

    Soirée soutien Palestine au Toursky, ce vendredi 19-09 à 18 H.

    Solidarité Palestine Marseille avec le soutien des « Amis de Richard Martin » Rencontre avec Samah Jabr & Salah Hamouriprésentation par Pierre Stambul, UJFP (Union Juive Française pour la Paix) *SAMAH JABR*, psychiatre et pédopsychiatre de Jérusalem-Est : *Dommages invisibles en Palestine * *conséquences de la guerre et de la vie sous occupation sur la santé mentale. * *SALAH HAMOURI*, ancien prisonnier politique palestinien, aujourd’hui étudiant en droit et militant de l’Addameer (association d’aide aux prisonniers politiques et à leurs familles) : *La vie dans les geôles israeliennes * *conditions de détention des adultes et des enfants, & impact sur les familles. * (...)

     

  • 15 septembre

     

    Pets foireux et/ou Bruyants : Une invention qui rassure ou qui fait Péter de Rires :

    Des chercheurs se sont penché sur cette question fondamentale à inscrire dans les anales des inventions. Oui il y a bel et bien une solution pour ceux qui ont les muscles sphincters qui les trahissent : http://www.quoidenews.fr/2014/05/05/invention-fini-les-pets-bruyants-et-malodorants-grace-a-ce-silencieux-pour-anus/

     

  • 15 septembre

     

    Le journal marocain Telquel dénonce la maltraitances dont sont victimes les migrants africains sont victimes.

    Toujours aussi triste de voir que la détresse humaine est aussi peu considérée. Certes les pays africain, entre eux, acceptent souvent bien plus de réfugiés qu’ailleurs. Mais ce n’est pas une raison pour se taire face aux exactions. C’est donc pour nous alerter que le journal marocain Telquel fait un topo sur ce drame : http://telquel.ma/2014/04/24/immersion-dans-lenfer-des-subsahariens_135517

     

  • 13 septembre

     

    La dictée des cités #Marseille - Stade Rougière ce dimanche 14/09 à 13H

    « Prenez vos stylos, écrivez votre prénom, votre nom et votre catégorie », annonce l’auteur de polars Rachid Santaki. L’organisateur de la manifestation prend son temps pour énoncer le texte tiré du Petit Prince, de Saint-Exupéry. « Il ne faut jamais écouter les fleurs », dicte le quadragénaire d’une voix posée. Le texte alterne des passés simples, des imparfaits et des dialogues au milieu du récit. Quelques têtes se lèvent interrogeant le « maître », qui appuie bien ses « virgule » et ses « retour à la ligne ». Mille deux cents caractères pas faciles, mais tout le monde s’applique. « S’enrichir ensemble » L’idée de populariser cette épreuve symbole de l’école française est venue à Abdellah Boudour, animateur de (...)

     

  • 11 septembre

     

    Guérini, candidat aux sénatoriales

    "Le président du conseil général se représente aux sénatoriales à la tête d’une liste sans étiquette. Il espère bien faire la nique au parti socialiste qu’il a quitté récemment et dont il égratigne la politique au gouvernement comme la stratégie locale". Voir l’excellent article dans Marsactu http://www.marsactu.fr/politique/guerini-veut-faire-du-senat-son-affaire-36193.html

     

  • 11 septembre

     

    Marseille : les comptes de campagne des candidats PS rejetés ?

    Les huit candidats PS aux élections municipales à Marseille ont été avertis du probable rejet de leurs comptes de campagne, sanctionnant le renvoi hors délai de leurs comptes rectificatifs. Ils risquent la perte de leurs mandats au conseil municipal, et jusqu’à l’inéligibilité pendant plusieurs années. http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/marseille-les-comptes-de-campagne-des-candidats-ps-rejetes-565797

     

  • 9 septembre

     

    Fréjus : le maire FN ferme un centre social en ciblant ses « positions politiques »

    David Rachline a décidé de rompre la convention qui liait sa ville au centre social de Villeneuve. Le motif est clairement politique. Dans une lettre que Mediapart publie, le maire cible « des positions à caractère politique contre l’actuelle équipe municipale » de l’association. Il reproche à la directrice ses propos dans la presse. Voir suite sur Médiapart http://www.mediapart.fr/journal/france/080914/frejus-le-maire-fn-ferme-un-centre-social-en-ciblant-ses-positions-politiques

     

Articles récents

Articles au hasard